Yves Cochet, ex-ministre de l’Ecologie vient de publier un ouvrage dans lequel il annonce l'effondrement de nos sociétés dans un proche avenir. Conscient de la menace, dès 1990, dans sa maison autonome, il réduisait déjà son empreinte carbone.

En 1990, à l'occasion de la Journée de la Terre, le journal Rennes Soir rendait visite à Yves Cochet, alors député européen. Il vivait alors dans une ferme autonome en Bretagne. Panneaux solaire, tri du papier, du verre, compostage, et lessive biodégradable... l'écologiste pratiquait le cercle vertueux au quotidien : "Récupération, recyclage et transformation". Des gestes que les Français s'approprient à peine aujourd'hui.

Les déchets non recyclables, ils les appellent "les monstres", et demande de les ramener en déchetterie. Trente ans d'avance et déjà le même message : le temps presse ! "L'urgence est telle que maintenant, il faut qu'on prenne conscience de tous ces problèmes à un niveau mondial. Les problèmes les plus importants étant l'élévation de l'effet de serre qui peut augmenter la température de la Terre, essentiellement à cause de l'augmentation de ce dégagement trop grand de gaz carbonique, dû aux combustions. Il y a les problèmes des fréons qui attaquent la couche d'ozone, et il y a toutes les pollutions chimiques et nucléaires qui sont toujours très présentes dans notre vie industrielle et quotidienne."

Yves Cochet a été ministre de l’Ecologie de juillet 2001 à mai 2002. Presque trente ans après ce reportage, il publie Devant l’effondrement : Essai de collapsologie [ed. Les liens qui libèrent], dans lequel il décrit l’effondrement à venir de nos sociétés mondialisées. Désormais, pour lui, le sort en est jeté, il est trop tard pour inverser le cours des choses. Selon lui l’effondrement de nos sociétés est inévitable et devrait intervenir probablement "dès 2020, probable en 2025, certain vers 2030".

Pour aller plus loin

Yves Cochet savait aussi "se mouiller" pour défendre ses convictions… en 1986, pour réduire les pollutions urbaines, il prônait le changement de nos manière de vivre. "L'écologie c'est d'abord le respect des autres."

Plus de contenus sur Yves Cochet 

Sa première télé. Il présente son association "Les amis de la Terre" (8 octobre 1980)

Tout le reportage. Rennes Soir : la journée de la Terre (21 avril 1990)

Rédaction Ina le 04/10/2019 à 17:35. Dernière mise à jour le 04/10/2019 à 17:44.
Politique Environnement et urbanisme