Le 24 septembre 2000 se déroulait le référendum sur le quinquennat présidentiel pour réduire la durée du mandat présidentiel de sept à cinq ans.

Dès 1973, Georges Pompidou considère que le septennat n'est pas l'idéal dans une démocratie dynamique. Cette année-là, Edgar Faure, président de l’Assemblée nationale, lisait aux députés un message du président de la République à propos du septennat : "Le septennat n'est pas adapté aux institutions nouvelles. Je ne pourrais envisager sa réduction que si un accord suffisant était conclu entre des deux assemblées".

1973. Quelques mois plus tard, en conférence de presse, Georges Pompidou réitère sur son idée de  réforme du mandat présidentielle avec le passage au quinquennat.

16 octobre 1973. Ouverture des débats à l’Assemblée. La réforme est finalement ajournée le 24 octobre.

En 1987, Valéry Giscard d’Estaing se dit favorable à la mise en place du quinquennat. Il est suivit par Jacques Chirac.

1995. Lionel Jospin se déclare à son tour favorable à la diminution du mandat présidentiel. 

1999. En fonction depuis 1995, Jacques Chirac s’exprime contre la mise en place du quinquennat.

 2000. Valéry Giscard D’Estaing dépose une proposition de loi constitutionnelle sur le quinquennat. Il est suivit par le Premier ministre Lionel Jospin. Jacques Chirac se rallie finalement au projet.

 

François Hollande à propos du quinquennat : « On veut un quinquennat pour de vrai »

 Jacques Chirac annonce la mise en place d’un référendum. Le Oui l’emporte à 73,21%

Rédaction Ina le 17/09/2015 à 17:00. Dernière mise à jour le 22/09/2020 à 18:08.
Elections et scrutins Politique