L'affaire Strauss Kahn

affairedsk312

Le 14 mai 2011, la télévision annonçait une nouvelle fracassante dont les images allaient tourner sans relâche : Dominique Strauss Kahn, directeur du FMI et candidat favori pour les présidentielles, se retrouvait inculpé pour agression sexuelle, séquestration et tentative de viol sur une employée de l’hôtel Sofitel, Nafissatou Diallo.

« Un coup de tonnerre » pour les socialistes, un séisme sur le plan politique français et international. L’affaire DSK, c’est aussi la confrontation violente entre le système judiciaire français et américain : les images de DSK menotté choquent toute la France qui contrairement aux Etats-Unis reconnaît le droit à la présomption d’innocence.

 Ina.fr revient sur l'affaire : de l’inculpation au procès, réactions, analyses, explication du système judiciaire américain, etc.

Playlist "Mai 2011 : DSK dans la tourmente"

Les dates clés

Les photos de DSK menotté font le tour du monde. 

16 mai 2011 : DSK comparait devant le tribunal pénal de la ville de New York. Il est placé en détention provisoire à la prison de Rikers Island dans une cellule individuelle. 

18 mai 2011 : DSK démissionne de ses fonctions de directeur général du FMI. 

20 mai 2011 : DSK quitte la prison de Rikers Island pour être placé provisoirement en résidence surveillée dans un appartement à New York, avant de déménager le 25 mai à TriBeCa suite à des plaintes des copropriétaires qui ne souhaitent pas sa présence dans l'immeuble.

 

26 mai 2011 : les avocats de DSK accusent la police d'être à l'origine de fuites et redoutent donc que DSK ne bénéficie pas d'un "procès équitable". Ils détiendraient des preuves qui pourraient "gravement mettre en doute la crédibilité" de Nafissatou Diallo. 

6 juin 2011 : DSK plaide non coupable. La défense a donc jusqu'au 23 août 2011 pour prendre connaissance du dossier de l'accusation. 

1er juillet 2011 : Les assistants du procureur de New York expriment des doutes sérieux sur la crédibilité de leur principal témoin affirmant que Nafissatou Diallo a menti à plusieurs reprises devant les enquêteurs et devant le grand jury. 

8 août 2011 : Nafissatou Diallo dépose une plainte devant un tribunal civil du Bronx contre DSK.

 

16 août 2011 : les avocats de DSK juge le rapport médico-légal concluant à un viol et diffusé par la presse "inexact et malveillant" et envisagent des poursuites pour atteinte à la présomption d'innocence. Selon eux, la conclusion "est basée presque exclusivement sur le témoignage de la plaignante". 

23 août 2011 : Le juge Michael Obus décide d'abandonner les poursuites contre DSK à la suite de la demande du procureur.

24 août 2011 : la défense évoque une relation consentie la qualifiant "d'absence passagère de jugement". 

4 septembre 2011 : DSK rentre en France. 

14 mai 2012 : DSK porte plainte contre Nafissatou Diallo pour accusations infondées et diffamation. 

10 octobre 2012 : Le Point publie des extraits d'une interview exclusive de DSK dans laquelle il évoque pour la première fois ce qui s'est passé dans la chambre du Sofitel à New York. 

10 décembre 2012 : le juge McKeon valide la transaction intervenue entre DSK et la plaignante, clôturant ainsi définitivement l'affaire du Sofitel de New York.

Pour aller plus loin : 

Quelques moments clés de la carrière de Dominique Strauss-Kahn en images (playlist)

L'affaire du Carlton (playlist)

Politique, sexe et pouvoir (article)

Le sexisme en politique (article)

En 2009, Stéphane Guillon consacre sa chronique radio humoristique aux supposés "appétits sexuels" de Dominique Strauss Kahn invité ce jour-là à la Matinale de France-Inter. Cela lui vaudra son renvoi de la chaîne.

Voir la réaction de DSK à l'issue de la chronique.

Rédaction Ina le 11/05/2012 à 10:58. Dernière mise à jour le 16/05/2016 à 11:35.
Partis politiques Justice et faits divers