Le 4 juillet 2019, Donald Trump présidait une grande parade militaire à l'occasion de la fête nationale américaine. Une première ! Cette idée lui vint en 2017, alors qu'il assistait au défilé du 14 juillet, à l'invitation d'Emmanuel Macron.

Retour sur les temps forts de ce défilé qui éblouit Donald Trump au point de vouloir l'imiter...

En 2017, le défilé du 14 juillet prit une allure différente de celui des années précédentes. Cette année-là, quelques semaines seulement après son élection, Emmanuel Macron recevait Donald Trump, lui-même fraîchement élu aux Etats-Unis, pour sa première visite officielle en France. Le 14 juillet, jour du grand défilé annuel, le président américain était convié à assister à la parade pour célébrer le centenaire de l'entrée en guerre des Etats-Unis dans la Première Guerre mondiale.

Les militaires américains mis à l'honneur

Ce 14 juillet va marquer le leader américain. C'est médusé et admiratif qu'il assiste, selon ses termes, à "l'un des plus beau défilé" qu'il lui ai été donné de voir. Ce matin-là, sur les Champs-Elysées, 150 soldats américains défilent. Ce sont les troupes américaines qui ouvrent ce défilé. Elles sont dirigées par le Major Nichols, dont le grand-père participa à la Grande Guerre.

Le cortège passe devant le regard approbateur de Donald Trump. En tête des hommes, les étendards : d'abord, le drapeau américain. Au centre, le drapeau "The big red one" (la première division d'Infanterie qui a mis le pied sur le sol français en 1917) et à droite de l'image, celui du 16e d'Infanterie. En haut de son mat sont fixés 53 "flows" qui représentent, chacun, une bataille fameuse où s'est illustrée ce célèbre régiment américain.

Cinq militaires sont habillés dans l'uniforme des Sammies de 1917 (en référence à l'Oncle Sam) : un uniforme en toile marron et le casque que les Français surnommaient "le plat à barbe". enfin, une cartouchière en tissus - et pas en cuir - jugée plus ergonomique selon les Américains.

Dans le bloc américain se trouvent des représentants des quatre armées américaines : Terre (US Army), Air (US Air force), Mer (US Navy) et les Marines.

Au moment du passage devant la tribune officielle, Donald Trump debout, salue ses troupes. Une pratique américaine car les présidents français en civil ne font pas le salut militaire. Le commentateur explique qu'il est autorisé de donner un coup de tête en arrière comme le pratiquait Jacques Chirac.

Une fin de cérémonie empreinte d'émotion

La cérémonie s'achève avec la présentation des drapeaux, américain et français, devant la tribune officielle. Puis l'hymne américain résonne sur les Champs-Elysées. Donald Trump et Melania Trump, très solennels, l'écoutent tout en portant leur main sur le cœur. Vient ensuite la Marseillaise, applaudie par les invités.

trumpapplaus312

Du côté des commentateurs off, après avoir fait un petit lapsus en déclarant que l'amitié "franco-britannique" est symbolisée par ces deux drapeaux placés côte à côte, Julian Bugier souligne la force de l'image de ces deux présidents "que personne n'attendaient-là, il faut dire les choses, encore il y a deux ans. Donald Trump aux Etats-Unis et Emmanuel Macron, 39 ans, en France !"

Le défilé s'achève par un discours du président Macron. Au début de son allocution, une phrase forte et volontairement fraternelle du président français marque les commentateurs. Il rappelle à son homologue, qui exprimait déjà sa volonté de se recentrer sur les Etats-Unis (America first), l'amitié indéfectible des deux pays et le rôle capital qu'avaient joués les Etats-Unis dans la protection des Européens et la fin de la Première Guerre mondiale.

Se tournant vers son invité, il déclare : "Nous avons trouvé aussi des alliés sûrs, des amis qui sont venus à notre secours… et les Etats-Unis sont de ceux-là". Les caméras se braquent alors sur le visage de Donald Trump toujours impassible.

Le président conclut par ces mots forts : "Rien ne nous séparera jamais des Etats-Unis".

4 juillet 2019, "Un salut à l'Amérique"

Donald Trump, très impressionné par le défilé militaire du 14 juillet, annonce, à son retour à la Maison blanche, à ses équipes, qu'il veut faire la même chose lors de la fête nationale du 4 juillet. Mais en plus grand, à la dimension du pays. Il demande donc à son équipe de travailler sur un défilé similaire. Il l'avait annoncé sur Twitter en ces termes :

@realDonaldTrump

 HOLD THE DATE! We will be having one of the biggest gatherings in the history of Washington, D.C., on July 4th. It will be called “A Salute To America” and will be held at the Lincoln Memorial. Major fireworks display, entertainment and an address by your favorite President, me!

twtrump

"NOTEZ LA DATE ! Nous allons organiser l'un des plus grands rassemblements de l'histoire de Washington le 4 juillet. Ça s'appellera 'Un salut à l'Amérique'. D'immenses feux d'artifice, du spectacle et une allocution par votre Président préféré, moi !"

Son rêve s'est finalement réalisé le 4 juillet 2019… Et tout comme Emmanuel Macron, deux ans plus tôt, le dirigeant américain a prononcé pour la première fois un grand discours à sa Nation à cette occasion.

Pour aller plus loin

L'arrivée du couple Trump le 13 juillet 2017 et la visite des Invalides. Poignée de main chaleureuse sur le perron de l'Elysée entre les deux présidents. Les deux couples posent tout sourire devant les objectifs des appareils photo. Emmanuel Macron s'improvise guide tandis qu'ils passent devant le tombeau de Napoléon aux Invalides, Trump souligne : "vous avez une grande histoire". (JT de 20h00 de France 2 du 13 juillet 2017) 

Résumé en images des temps forts du défilé et extrait du discours du président adressé aux pupilles de la France et réactions d'Américains dans le public. (JT de 20h00 de France 2 du 14 juillet 2017) https://www.ina.fr/video/6014829_001_013

Donald Trump et Emmanuel Macron assistent au défilé du 14 Juillet. (19 20, Edition nationale du 14 juillet 2017) 

Les relations amicales entre Emmanuel Macron et Donald Trump : poignées de mains, embrassades, tapes dans le dos. Les deux présidents ont affiché leur amitié naissante à plusieurs reprises au cours de la journée. Quant à Donald Trump, il ne cache pas sa passion pour les parades militaires et les deux présidents échangent à plusieurs reprises pendant la parade. (JT de 20h00 de France 2 du 14 juillet 2017) 

Etats Unis : réactions à la visite de Trump en France. Correspondance de Jacques Cardoze depuis Washington. (JT de 20h00 de France 2 du 14 juillet 2017) 

Cérémonie militaire du 14 juillet : déclaration du Président de la République, Emmanuel Macron en intégralité. En direct de la place de la Concorde à Paris, discours d'Emmanuel Macron, président de la République, à l'issue du défilé du 14 juillet 2017.

Les présidents français aux USA (Article)

Florence Dartois

Rédaction Ina le 10/07/2019 à 15:40. Dernière mise à jour le 10/07/2019 à 15:59.
Politique