David Cameron : nouvelle génération de tories

cameron620

12 mai 2010, après la démission de Gordon Brown, le très médiatique leader du parti conservateur " Tory" David Cameron, 43 ans, devient Premier ministre de la Grande-Bretagne.

Portrait d'un homme moderne

6 décembre 2005. Avant son accession au 10 Downing Street, David Cameron, 39 ans est élu à la tête des conservateurs, avec une image de conservateur moderne.

Premier congrès du parti conservateur présidé par David Cameron, un homme politique branché...

Dans son blog il apparaît détendu, en famille ou s'occupant de ses enfants et de tâches ménagères. Un homme normal quoi...

Portrait d'un quadra écolo qui prône le "nettoyage de la politique". 

Évocation de sa personnalité, de son parcours politique, de sa jeunesse dorée et de son couple.

L'accession au pouvoir

David Cameron restera dans l'histoire comme le plus jeune premier ministre élu depuis 1812.

Première déclaration du nouveau ministre et arrivée au 10 Downing Street.

Archétype du conservatisme ou leader moderne ?

Le premier jour de son mandat est une journée consacrée à la mise en ordre de bataille de son gouvernement de coalition avec les Lib Dems de Nick Clegg, lui-même propulsé vice-Premier ministre.

Au programme de la coalition : la réduction du déficit public et la poursuite de mesures pour assurer la reprise économique.

12 mai 2010. Présentation du nouveau gouvernement.

A peine élu, celui qu'on surnomme "Tori Cameron" crée la surprise aux Communes en soutenant le projet de loi de son opposant Tony Blair sur l'Education.

30 août 2010. Le Premier ministre britannique annonce vouloir prendre un congé paternité de 15 jours comme l'autorise la loi en Grande-Bretagne, après la naissance de son quatrième enfant, une petite fille née avec plusieurs semaines d'avance.

C'est donc son vice ministre qui le remplace dans ses fonctions durant son absence.

Europe, je t'aime moi non plus

David Cameron doit rapidement faire face à un mécontentement général contre la politique d'austérité.

Ici, en mars 2011, des milliers d'Anglais manifestent dans la rue, le comparant à Margaret Thatcher.

En août 2011, le pays est confronté à une vague d'émeutes.

Le Premier ministre décide d'utiliser la manière forte pour stopper les heurts...

24 octobre 2011. Certains Etats non membres de la zone Euro se sentent exclus des discussions menées alors... Notamment la Grande-Bretagne qui voit d'un mauvais œil ces réunions auxquelles elle n'est pas conviée... 

Le ton monte entre Nicolas Sarkozy et le Premier ministre britannique David Cameron...

22 novembre 2012. Le gouvernement anglais est de plus en plus tenté par le Brexit. Retour sur les relations houleuses entre la Grande Bretagne et l'Europe alors qu'un ministre anglais sur 3 et que 56% des britanniques souhaitent quitter l'Europe.

Point sur la défiance au sein même du gouvernement contre David Cameron, qui promet un référendum sur l'évolution de la relation à venir entre Londres et l'Union Européenne. 

9 décembre 2011. Avec un nouveau traité, le sommet européen demande aux états membres de durcir leur politique économique. David Cameron refuse et déclare qu'il se battra comme un bulldog pour préserver les intérêts financiers du pays... 

... "puisque nous ne pouvons pas assurer des garde-fous, il vaut mieux rester en dehors" déclare-t-il à la tribune pour justifier son veto au projet de modification de traité de l'UE à 27.

Vers le Brexit

De retour à Londres, son attitude est à l'unisson d'une opinion anglaise qui le soutient à 62%. Ses partenaires politiques sont quant à eux furieux et ont peur que le pays se marginalise. 

En décembre 2012, la tension monte d'un cran. Au G20, en évoquant l'impôt français à 75%, "the Prime minister" invite les entreprises françaises à passer le channel.

En janvier 2013, David Cameron annonce que s'il est réélu, il organisera un référendum sur la sortie ou non de l'Europe : "out" ou "maintain". Quelles seraient les conséquences économiques d'un brexit ?

En février 2013, Cameron est intransigeant, il oppose son veto à un accord qui impliquerait de nouvelles coupes budgétaires. 

Un bras de fer s'engage avec François Hollande.

Le mois suivant, il durcit sa position sur la politique d'immigration. Il annonce une série de mesures, en favorisant notamment les citoyens britanniques par rapport aux étrangers pour l'attribution des allocations familiales, des allocations chômage et des logements sociaux...

Le 8 mai 2015, David Cameron est réélu au poste de Premier ministre. Il va devoir mettre en application sa promesse de campagne : organiser un référendum pour la sortie de l'Europe.

 Le résultat de cette consultation tombe le 24 juin 2016. Les Britanniques plébiscitent la sortie de l'Europe et David Cameron annonce sa démission pour la rentrée 2016.

Pour aller plus loin

Quelques moments clés du parti conservateur anglais (playlist)

Les relations entre la Grande-Bretagne et l'Europe : Géopolis, 10 mai 1996

Rédaction Ina le 07/05/2010 à 09:08. Dernière mise à jour le 24/06/2016 à 16:08.
Politique internationale