Entre 1968 et 1981, celle que l'on surnommait "la grande Duduche" anima les midis des Français en leur proposant un rendez-vous quotidien avec les vedettes et artistes en vogue.

Cheveux blonds au carré sage, Danièle Gilbert sillonna la France treize années d'affilée en allant au contact des Français qui se reconnaissaient dans cette charmante blonde et son discret accent auvergnat. (La jeune femme était originaire de Chamalières (Puy-de-Dôme), la commune de Valéry Giscard d’Estaing). Derrière ses airs timorés, l'animatrice  au professionnalisme à toute épreuve, maniait le direct avec maestria. A l'image de cette séquence de "Midi magazine", en compagnie des Charlots, en octobre 1978. Ce jour-là, elle présente l'émission depuis le Lac Blanc, à Orbey dans les Vosges alsacienne. Les éléments sont déchaînés : une pluie battante et un vent redoutable... à tel point que les parapluies se retournent. Danièle Gilbert ne se laisse toutefois pas décontenancer par ces intempéries et fait un petit cours de géographie sur les Vosges, alors que les Charlots grelottent de froid à ses côtés...

Des débuts avec Jacques Martin 

Le grand public fait sa connaissance dès la rentrée 1968, avec un programme de divertissements diffusé tous les midis, même le samedi : "Midi magazine". L’émission cherche d'abord ses marques puis décolle avec l’arrivée aux côtés de Danièle Gilbert d’un homme de radio à l’âme de saltimbanque : Jacques Martin. Le duo fonctionne à merveille  :Un présentateur taquin face à une animatrice réservée mais qui n’a pas sa langue dans sa poche. C’est le succès, l’émission va durer trois ans avec la même formule.

gilbert-martin-620

"Midi magazine" (crédits photo : photothèque ina)

C’est à cette époque que l’animatrice hérite du surnom qui ne la quittera plus : "La grande Duduche", en référence au personnage éponyme du dessinateur Cabu, à qui elle ressemble (d'après Jacques Martin).

Puis, jusqu’en janvier 1982, Danièle Gilbert va assurer la présentation en solo de plusieurs magazines du midi : "Télé Midi 72", "Midi Trente" et enfin "Midi Première" qui la consacrera présentatrice préférée des Français. Elle renouvelle cette tranche et n’hésite pas à payer de sa personne, comme ici en 1979, à Tignes, lorsqu’elle débute l’émission en arrivant en deltaplane.

En près de 20 ans de direct, elle fait face avec brio à de nombreux imprévus et s’adapte à des invités toujours pleins de surprises. En décembre 1981, Line Renaud et Loulou Gasté débarquent sur le plateau avec un jour d’avance, sans savoir qu'ils sont à l'antenne.

Elle reçoit les plus grandes stars mais aussi des hommes politiques. Valéry Giscard d’Estaing, son compatriote auvergnat vient à plusieurs reprises sur son plateau et la reçoit même à l’Elyséele 17 juillet1975.

 

Ses accointances politiques avec la droite lui valent sans doute son éviction du petit écran après l’élection de François Mitterrand en 1981. C’est avec émotion qu’elle fait ses adieux aux téléspectateurs après 17 ans d’antenne quotidienne, aux côtés de Michèle Morgan et de Sacha Distel tout aussi émus qu'elle.

L’animatrice ne reviendra jamais sur le devant de la scène. Elle fait quelques apparitions ponctuelles à la télé, notamment avec la présentation de "La bonne humeur" en 1997, sur Paris Ile de France. Désormais, Danièle Gilbert écrit, joue au théâtre, réalise quelques animations en grandes surfaces. Elle réapparaît ponctuellement sur nos écrans, en 2004 dans la "Ferme célébrités" ou récemment dans un docu-fiction de France 2 intitulé "Le jour où tout a basculé". En 2011, elle présente le projet de spectacle inspiré de son émission "Midi première" dans le 13H00 de France 3. Quoiqu'il en soit, "la grande Duduche" reste aujourd’hui encore une personnalité emblématique du PAF, toujours très appréciée des téléspectateurs.

Florence Dartois

Rédaction Ina le 08/04/2021 à 15:59.
Médias Télévision