Crèches du monde entier

Redaction Ina le 20/12/2013 à 16:41. Dernière mise à jour le 15/12/2017 à 10:42.
Religion

La crèche est indissociable des fêtes de Noël. Dans la religion catholique, elle symbolise la naissance de Jésus de Nazareth dans une étable près de Bethléem. Elle transmet également un témoignage d’amour universel. Chaque pays exprime ce message à sa façon, avec ses artisans et ses matériaux. Découvrez les joyaux mondiaux de la nativité.

Une tradition catholique

Pour les puristes, la crèche n’est pas un jouet, ni un objet. Les figurines sont les porteuses d’un message de paix à travers le monde.

Créée par Saint François d’Assise en 1223 à Greccio, près de Rome, on y retrouve Marie et Joseph, l’enfant Jésus ainsi que les animaux présents au moment de la naissance : l’agneau, le bœuf et l’âne. A cette première assemblée s’ajoute les Rois mages, prévenus et guidés vers le lieu de la nativité par l’étoile du Berger.

Crèches des églises de Paris, 1992

Autrefois réservées aux lieux de culte, les crèches sont progressivement entrées dans les foyers où elles occupent une place de choix au pied du sapin de Noël.

Naples fut le premier centre de production de crèches, puis la fabrication s’est étendue à Nevers (spécialisé dans l’émail). Plus tard, elle se fabrique essentiellement en Provence et en Allemagne. Au 15e siècle la crèche se diffuse à partir de l’Italie dans le monde entier.

"Les mythes sont des musées imaginaires et l’on n’a pas besoin de guide pour les visiter", Jean Cocteau nous entraîne dans une découverte poétique de la crèche traditionnelle.

Les crèches du monde, 1973

Les santons provençaux

En Provence, la tradition se transforme en art régional.

Les crèches de Noël à Marignane, 1994

Les santonniers sont des artistes admirés et copiés dans le monde entier. Un salon bi-annuel à Arles met en avant le talent des maitres provençaux. Le visiteur y découvre également les meilleurs artisans mondiaux. En 1986, l’Afrique est à l’honneur.

Arles, le salon des santonniers

Chaque année, le village provençal de Landogne propose une exposition de crèches dispersées dans chaque demeure. Les fenêtres éclairées deviennent leur écrin. CL00001242124, le village de Landogne

Des collectionneurs passionnés

Les collectionneurs de crèches, les « créchistes », entretiennent cette passion. L’un d’eux les rassemble précautionneusement depuis 1928. Il nous ouvre sa porte et nous dévoile sa plus belle pièce : une crèche d’Amalfi du 18è siècle de 300 personnages. Leurs vêtements ont été réalisés par des tailleurs et leurs instruments par des luthiers.

Visite chez un collectionneur, 1978

En 1995, l’Hôtel Le Vergeur à Reims expose une collection exceptionnelle. Une fois de plus, il s’agit du méticuleux travail de collecte d’un homme. Parmi les centaines de pièces proposées : des crèches populaires faites main. Des matériaux variés : bois, papier, terre cuite, verre de Murano. Chacune est particulière et unique. De Provence, d’Allemagne ou d’Afrique, leur diversité étonne.

Exposition de Reims, 1995

Le village de Muzeray, situé dans le nord de la Meuse, s’enorgueillit d'être le village des crèches avec 5000 santons recensés dans la commune. Tous les deux ans, à l'approche de Noël, la cité accueille des modèles de crèches venus du monde entier. L’initiateur de cette exposition, Paul Alexandre nous dévoile ses dernières trouvailles.

Crèches de Noël de Muzeray, 1994

Une vision multiculturelle de la nativité 

L’édification d’une crèche honore la naissance de Jésus, l’incarnation terrestre de l’esprit d’amour et de charité. Chaque pays exprime ce message à sa façon, avec ses artisans, ses matériaux. A l’exemple de cette magnifique crèche créole et de ses Rois mages habillés en tenue antillaise.

Noël du monde : une crèche créole, 1995

Les matériaux des crèches traditionnelles surprennent parfois : bois d’ébène ou minéraux précieux. Leurs styles étonnent, du puzzle chilien à la coquille de noix.

Crèches de Reuil, 1999

L’étable sacrée témoigne d’une culture, d’une géographie et d’une faune bien spécifique au lieu de sa création. Le bœuf se transforme en buffle en Afrique, en lama dans les Andes…

Crèches du monde, 1996

En 2004, le petit peuple des santons du monde entier prend ses quartiers d’hiver dans un musée, celui de Clermont l’Hérault. C’est le premier musée mondial des santons : 2000 pièces y sont présentées en permanence.

Musée des santons, 2004

Les crèches animées et vivantes

Le refuge miniature s’anime parfois de manière inattendue. Paul Chiron, cet ancien agent d’assurance, se passionne pour les crèches depuis plus de 40 ans. Toute sa famille concocte avec lui cette incroyable réalisation, entièrement faite à la main et animée.

Une crèche animée, 1994

Depuis 1823, dans un village des Abruzzes, perché sur un éperon rocheux, chaque Noël est l’occasion pour tous les habitants de jouer les personnages de la Nativité. Une étoile lumineuse est accrochée en haut du clocher. En 1997, le jeune couple incarnant Joseph et Marie est plus vrai que nature : leur bébé de quelques mois incarne Jésus. Mais chut, c’est une petite fille !

Crèche vivante, 1997

La Provence, patrie des santons, possède sa propre crèche vivante, à l’instar des Rois mages, les bergers descendent à Allauch le soir de Noël pour saluer la divin Jésus.

Crèche vivante à Allauch, 1997

Les crèches du monde entier, déclinées de mille façons, concourront encore très longtemps à vivifier l’esprit de Noël et les messages de paix et d’harmonie de la Nativité dans le cœur des hommes.