Comment le hamburger s'est imposé en France

Redaction Ina le 04/08/2016 à 15:54. Dernière mise à jour le 13/10/2017 à 17:32.
Economie et société

C’est la journée internationale du hamburger ! Ce sandwich né dans la ville allemande de Hambourg et importé au XIXe siècle aux Etats-Unis est devenu le plat américain par excellence. Aujourd’hui, il s’impose dans le monde et notamment en France où il est en passe de supplanter notre traditionnel jambon-beurre. Enquête…

burger620

Que se passe-t-il ? Début août 2016, alors qu'une enseigne américaine d'hamburger ouvrait un restaurant dans le 12e arrondissement de Paris, 80 personnes faisaient déjà la queue devant sa porte dès 8h00 du matin le jour de l'ouverture ! Le ciel est-il tombé sur la tête des Français ? Le jambon-beurre serait-il en passe de perdre son statut de roi des sandwichs ? On peut se poser la question. Tentative d'explication d'un phénomène de société.

Obama, l'ambassadeur du burger

Aux Etats-Unis, le burger tient depuis longtemps le premier rôle dans l'alimentation à côté du hot-dog ou du club sandwich. Le président Obama est d'ailleurs son ambassadeur le plus fervent, notamment depuis 2009, date à laquelle il a tout simplement sacré de "meilleur burger des États-Unis", un cheeseburger acheté dans l'un des restaurants Five Guys de Washington. 

Et il l'aime son cheeseburger… pour ses 50 ans, le président offrait le fast-food à ses collaborateurs… pas très glamour mais populaire…

Depuis, forte de cette publicité inespérée, la chaîne se développe à l'international et notamment en France où elle compte bien ouvrir plusieurs restaurants, en plus de celui du 12e arrondissement, et convertir les Français à la notion de "hamburger haut de gamme". 

Hamburger Kesako ?

Le hamburger n'est pas né Outre-Atlantique mais en Allemagne, à Hambourg, d'où il tire son nom. Est-ce pour cela que l'Alsace fut la première région française accro au pain fourré à la viande ? Reportage de 1981 sur l'apparition de ce nouvel aliment.

En France, pendant longtemps, le hamburger est resté l'emblème du fast-food de mauvaise qualité. Il est arrivé dans l'hexagone en 1979, avec l'implantation de Mac Donald à Strasbourg. Les régionaux abandonnaient en masse la traditionnelle choucroute, pour le cheeseburger, rapide à consommer et beaucoup moins cher.

En 1982, le premier salon de la restauration rapide s'ouvre à Paris, capitale de la gastronomie. Un phénomène de société pointerait-il le bout de son nez ? Le petit pain rond enrobant de la viande hachée séduit déjà 33% des moins de 25 ans. Le sandwich-baguette et les viennoiseries occupent toujours 60% de la vente de la restauration rapide.

Le burger made in France

Au fil des ans, ce plat simple va peu à peu séduire les grands chefs français. Francisé et adapté au goût local, le burger accède désormais aux plus grandes tables du pays.

La première à l'avoir adapté au palais hexagonal est une cuisinière fort célèbre à la télévision française… l'incontournable Maïté. En 1992, elle se lance dans la confection d'un hamburger à la Landaise... Sud-Ouest oblige, sa recette se compose d'un pain de campagne, agrémenté de salade, de gésiers, de magrets et de foie gras chaud !

En 2013, le burger entre dans les restaurants étoilés comme le Bristol.

En 2015, il est en passe de devenir le plat préféré des Français qui ingurgitent un milliard de burgers par an ! La France devient même le deuxième pays consommateur de burgers en Europe, détrônant les pays anglo-saxons ! Quelques chiffres édifiants…

Comment résister à "l'occupant yankee" ? Miser sur la qualité des ingrédients. Exemple d'intégration culinaire réussie à Annecy. Un burger de qualité, servi avec le sourire… et ça marche !

En 2015, Lyon, devient la capitale du "burger gourmet" servi à l'assiette… il s'en vend 1000 par jour.

Plus de contenus sur la gastronomie et l'alimentation...