Le Tour de France continue son parcours des cols avec l'étape de montagne Saint-Jean-de-Maurienne-Tignes et l'ascension du col de l'Iseran. Le plus haut col routier des Alpes n'avait plus été gravi dans le Tour depuis 2007. Un col très apprécié des cyclistes amateurs.

Le col de l'Iseran, 2770 m, relie la Maurienne à la Tarentaise sur 17 kms avec un dénivelé d'environ 1000 m. C'est une référence pour tous les cyclistes amateurs ou professionnels. Et l'été, il y a foule dans les lacets. Mais mieux vaut être en forme pour les gravir, avoir des mollets musclés et un bon dérailleur !

iseran620

Ce reportage nous propose une ballade rafraîchissante dans les roues d'un couple de cyclotouristes, Mirko l'enseignant suisse et Patrizia, la dentiste italienne. Pendant leurs vacances, ils ont prévu seize cols en deux semaines, alors le Col, Mirko ne le craint pas du tout : "On y va et puis, quand on est fatigué, on arrête. On regarde"

Ils montent tranquillement, à leur rythme et apprécient le paysage lors de petites pauses bien méritées. Mais déjà Mirko s'impatiente : "Allez, on y va, sinon on se refroidit."

Et c'est reparti jusqu'au sommet, qui semble ne jamais devoir se terminer... En haut, on les félicite d'être arrivés.

Après une petite photo devant les panneaux, pour immortaliser leur exploit, Mirko et Patrizia ont bien mérité une boisson chaude : "Très content de l'avoir fait mais maintenant, chocolat chaud !"

Florence Dartois 

Rédaction Ina le 25/07/2019 à 15:41. Dernière mise à jour le 25/07/2019 à 15:57.
Autres sports Cyclisme