Un univers musical varié.

Le 9 septembre 1929 naissait à Toulouse Claude Nougaro. Fils d’un chanteur d’opéra et d’une professeur de piano, Nougaro est élevé par ses grands-parents, eux-mêmes membres d’une chorale. Baigné dans la musique dès son plus jeune âge, il découvre à la radio les voix du jazz que sont Armstrong, Glenn Miller, Bessie Smith…Après son échec au bac, il part effectuer son service militaire au Maroc. De retour deux ans plus tard, il exerce d'abord sa plume comme journaliste.

Paris, le lapin agile et les premiers succès

De retour du Maroc, Nougaro monte à Paris. Il y rencontre en 1952 le poète Audiberti, dont il parlera plus tard comme de son père spirituel. C’est au Lapin agile, célèbre cabaret de Montmartre qu’il lit ses textes en public. Il y rencontre Sylvie, sa première femme et mère de Cécile, leur fille qui lui inspira une de ses chansons célèbres. Nougaro exerce également comme parolier, écrivant entre autres pour Odette Laure ou Marcel Amont

En route vers le succès.

Son premier album écrit et réalisé avec Michel Legrand sort en 1958 sous le label Président et lance sa carrière de chanteur. 1961 sera l’année de ses premiers succès radio, avec Une petite fille. Viennent ensuite Je suis sous, Cécile, qui lui assurent le succès auprès du public. En 1963, il participe, en dépit d’un grave accident de voiture l’ayant immobilisé plusieurs mois, à la célèbre émission musicale de l’Olympia Musicorama. En 1965 la disparition de Jacques Audiberti lui inspire «Chanson pour le maçon ». A la même époque, il s’entoure de figures incontournables du jazz français : le pianiste Maurice Vander et Eddy Louiss. En 1966 il écrit et chante Toulouse, vibrant hommage à sa ville natale. Il enregistre son premier album live à l’Olympia en 1969, Une soirée avec Claude Nougaro ».

Afrique, Brésil, New York….le métissage musical

En 1973, l’album Locomotive est résolument tourné vers l’Afrique. Maurice Vander et Eddy Louiss sont toujours aux claviers. Pour son deuxième Olympia en 1974, il s’entoure du guitariste brésilien Baden Powell. En 1976 sort Femmes et Famines son premier album chez Barclay. La maison ne renouvellera pas son contrat, jugeant décevants les résultats de l’album Bleu blanc blues en 1985 et Nougaro décide alors de partir pour New York.

Sorti en 1987, l’album Nougayork qui résulte de la parenthèse new yorkaise remporte un immense succès.

1988 lui apporte la consécration avec deux Victoires de la musique pour le meilleur artiste et le meilleur album.

De 1993 à 1997 paraissent trois albums, parmi lesquels Chansongs ou encore l’Enfant phare pour lequel Eddy Louiss signera le titre éponyme. Jusqu’au bout, et comme en témoigneront ses derniers disques, (Embarquement immédiat et Note Bleue), le poète chanteur se montre particulièrement ouvert sur les autres cultures musicales.

Retrouvez d'autres vidéos de Claude Nougaro sur Ina.fr ainsi que le livre CD "Hier Nougaro, demain Newgaro"

Rédaction Ina le 08/09/2009 à 15:01. Dernière mise à jour le 08/09/2015 à 17:09.
Showbiz et people Chansons