Plusieurs décennies après sa mort, Ernesto Guevara continue de fasciner. Icône de la jeunesse depuis des générations, le Che incarne plus que jamais la révolution.

Le 26 mars 1963, le Che répondait en français à une interview pour la radio française sur le commerce et le développement. Vhe Guevara éIl demandait également la création d'une nouvelle Organisation mondiale du commerce
Ernesto Guevara revient sur les chances de succès qu'il accorde à la Conférence. Il évoque l'importance de l''union des pays en voie de développement, la volonté des pays industrialisés de trouver une forme de relations économiques et diplomatiques internationales permettant un développement pacifique. Il parle de "grande convention sociale" à mettre en place dans les pays sous-développés.

Du jeune homme de bonne famille……

 Issu de la petite bourgeoisie argentine, Ernesto Guevara de la Serna naît le 14 juin 1928. Enfant, il souffre d'asthme ; un handicap qui le conditionne à rester enfermé. Il développe alors son goût pour la lecture : Apollinaire, Voltaire, Chateaubriand emplissent sa bibliothèque. Début 1947, Ernesto entame des études de médecine. Mais, très vite, il délaisse les bancs de l'université. A 23 ans, il décide de s'embarquer dans un périple de 7 mois à travers l'Amérique latine, en selle sur la Vigoureuse, une vieille moto. Rencontrant des populations différentes, le jeune Argentin est confronté à la misère. Après ce voyage et celui qu'il fera en 1953, Ernesto, devenu entre temps médecin, se politise et adhère aux idées révolutionnaires et marxistes.

 … au révolutionnaire

 En 1954, le jeune médecin rejoint les contrées mexicaines et s'y marie. C'est ici que son surnom « El Che » voit le jour, car en bon Argentin, il commence et termine toutes ses phrases par l'interjection « Che ». L'année suivante, Ernesto rallie la résistance mexicaine, opposée à la dictature américaine. C'est dans ce contexte qu'il rencontre Fidel Castro. Ensemble, les deux hommes fomentent une expédition pour libérer Cuba du tyran Batista. 
C'est ainsi que le 25 novembre 1956, Fidel et Ernesto, accompagnés de 80 hommes, débarquent à Cuba. La révolution est engagée et, en janvier 1959, le régime renversé. « El Che » obtient dès lors, les postes les plus importants du gouvernement. Mais, s'il s'impose comme le « penseur » du groupe, il devient aussi le plus violent partisan des exécutions des opposants. Souhaitant exporter la révolution et répandre les idéaux socialistes dans le monde, Ernesto quitte ses fonctions cubaines en octobre 1965. Après un détour par le Congo, le « Che » rejoint la Bolivie pour diriger la révolte des paysans et des mineurs contre le gouvernement militaire. Mais sa lutte reste sans issue et, le 9 octobre 1967, Ernesto Guevara meurt exécuté. 

 Icône de la Révolution

A partir de cette date, « Che Guevara » incarne la liberté et l'anti-impérialisme. Déjà héros de son vivant, il devient un mythe ! 
Son nom est proclamé sur les barricades de mai 68. « Sous les pavés la plage, et sur la plage le Che, soleil de la Révolution » scandait une banderole !
Et même la déroute du marxisme-léninisme n'a pas enterré l'image du « Che ». Son fascinant visage continue, 45 ans après sa mort, à fleurir t-shirts, drapeaux et autres badges, comme emblème de la rébellion et de l'insoumission.
Le cinéma s’est aussi intéressé au personnage. Citons par exemple l’interprétation de Gabriel Garcià Bernal dans Carnets de voyages, et l’incarnation troublantde Benicio del Toro dans Che, un dytique réalisé par Steven Soderbergh. Même la publicité a repris cette figure symbolique de la révolution instaurant ainsi une relation entre le marché capitaliste et le plus grand militant communiste de tous les temps. Un comble !

Sélection de vidéos sur Che Gevara (Playlist)

 

Rédaction Ina le 06/10/2007 à 00:00. Dernière mise à jour le 11/06/2019 à 14:05.
Révolutions et coups d'Etat Politique internationale