7 janvier 2015. Deux hommes armés pénètrent dans les locaux de Charlie Hebdo en pleine conférence de presse. Ils tirent, tuant douze victimes, parmi lesquelles, les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski et Tignous. Retour sur l'histoire du journal satirique.

Hara kiri

Avant Charlie Hebdo, il y avait Hara Kiri… "Le journal bête et méchant" fondé par le professeur Choron et François Cavanna en 1960. L'équipe rassemble la crème de la satire de l'époque : Francis Blanche, Topor, Fred, Reiser, Wolinski, Gébé, Cabu.

Interdit de publication dès 1961, il reparaît pour être de nouveau interdit en 1966.

En novembre 1970, le général de Gaulle meurt, l'hebdo titre en couverture "Bal tragique à Colombey - un mort". L'hebdo est interdit de parution par le ministre de l'Intérieur…

Incursion dans la rédaction d'Hara Kiri en 1979 en plein tournage de leurs célèbres romans-photos...

1969-1981 : Charlie Hebdo

Faisant fi de l'interdiction, le journal décide de continuer et trouve la parade en changeant son titre : il devient Charlie Hebdo. (Une référence à son mensuel Charlie et une allusion à Charles de Gaulle).

En 1979, les rois de la provocation célèbrent leurs 20 ans. Cavanna et Gébé expliquent la "philosophie" du journal.

En 1981, l'hebdo traverse une crise, son lectorat est en baisse et l'argent manque. En mars, ils lancent Charlie matin.

Rien n'y fait, faute de lecteurs, en 1981, le journal disparaît. Cavanna enrage et déclare "Les lecteurs ne nous aurons plus, qu'ils crèvent, tant pis pour eux. Ils préfèrent trouver la critique du régime dans les journaux d'extrême-droite qui sont mauvais. Ce sont des cons".

Fin de Charlie Hebdo, 1981

1992 : La renaissance

Après dix ans d'absence, en 1992, tel le Phénix, Charlie renaît de ses cendres.

L'année suivante, pour son premier anniversaire, le journal satirique arbore un nouveau look.

Les caricatures de Mahomet

Le credo du journal est la défense de la libre expression. En 2006, Charlie Hebdo publie des caricatures du Prophète Mahomet en solidarité avec le journal danois qui les avait publiées précédemment.

Ce qui lui vaut une levée de boucliers de différentes associations musulmanes. Le journal est saisi.

Va suivre, un long procès qui aboutira à la relaxe de l'hebdomadaire en 2008.

Relaxe de Charlie Hebdo.

Verdict du procès 2008

La liberté d'expression à tout prix

Les menaces et les intimidations parfois violentes continuent à l'encontre des empêcheurs de tourner en rond... Jusqu'à l'incendie de leurs locaux en novembre 2011.

Playlist Attaques et menaces contre Charlie Hebdo

Les dessinateurs sont mis sous protection policière. Malgré les menaces, l'équipe revendique le droit à s'exprimer sans entraves. 

Charb ironisait même "ici on ne craint rien, on est en France, on respecte la loi..."

En avril 2012, il déclarait encore qu'il n'envisageait pas de "vivre dans un pays où il ne pourrait pas rire de tel sujet où il y aurait un risque mortel […] autant crever tout de suite".

De terribles paroles prophétiques, qui se réalisent tragiquement, dans la salle de rédaction du plus impertinent des journaux français, ce 7 janvier 2015.

Pour aller plus loin : 

Téléchargez ou gravez un pack de 2 vidéos sur Charlie Hebdo

Rebondir avec les dossiers sur le Professeur Choron

 Hara-Kiri 

 Dessin de presse

Rédaction Ina le 08/01/2015 à 13:48. Dernière mise à jour le 04/01/2019 à 15:18.
Médias Art et Culture Presse