Le 21 décembre 1958 se déroulait la première élection présidentielle de la Ve République. Sans surprise, le général de Gaulle devenait le nouveau locataire de l'Elysée, avec plus de 78% de voix. Il prenait ses fonctions le 8 janvier 1959. Retour sur ces heures historiques.

Une élection au suffrage universel indirect

Cette élection du 21 décembre 1958, intervenait après la crise de mai 1958 qui avait entraîné le retour du général de Gaulle comme chef du Gouvernement et l’adoption d’une nouvelle Constitution par référendum le 28 septembre, promulguée le 4 octobre. C’est aussi la seule élection présidentielle de ce régime qui se soit déroulée au suffrage universel indirect. En effet, le mode d’élection du président au suffrage direct que nous pratiquons, n’est intervenu qu’après la révision de la Constitution en 1962.

En 1958, le président de la République est donc élu par un collège d’environ 80 000 personnes, des grands électeurs, constitué de parlementaires, de conseillers généraux, de membres des assemblées territoriales d’Outre-Mer et par des représentants élus des conseils municipaux.

"Il n'y aura eu que 521 abstentions sur 81 754 électeurs pour élire le premier Président de la Ve République. Élu par plus de 78% de voix, ce président, c'est le général de Gaulle qui entre à l'Elysée avec ses nouvelles fonctions dans les premiers jours de janvier."

Le général de Gaulle accepte le mandat qui lui a été confié.

Trois candidats se présentaient : Charles de Gaulle, Georges Marrane pour le Parti communiste français (PCF) et Albert Châtelet (centre gauche).

De Gaulle est élu avec 78,5% des suffrages exprimés et seulement 500 abstentions, loin devant ses concurrents.

Le 28 décembre 1958, le général De Gaulle, fraîchement élu à la tête du pays, prononce une allocution radiodiffusée-télévisée à Matignon. Le Président de la République s'adresse pour la première fois à la Nation. D'une part pour lui dire qu'il accepte le mandat qui lui a été confié et d'autre part pour exposer la façon dont il accomplira ce mandat ainsi que pour présenter la politique financière de rigueur qu'il entend mettre en oeuvre.

Le premier président de la Ve République

Le 8 janvier 1959, le général de Gaulle et le président René Coty effectuent la passation de pouvoir dans la cour de l'Elysée. Une cérémonie officielle, avec salut au drapeau, au son de l'hymne national joué par la fanfare de la Garde républicaine.

"Il me faut le concours de ceux qui servent la République… le soutien du peuple français et des peuples d'Outre-Mer."

L'investiture se déroule juste après dans le salon d'honneur de l'Elysée. Le Président prononce un discours qu'il déclame sans même le lire.

Pendant ce temps, sur les quais de la Seine, 21 coups de canons saluent l'acte solennel.

Puis le général De Gaulle et le président René Coty se rendent à l'Arc de Triomphe pour saluer la tombe du soldat inconnu. Enfin, le nouveau président entame une descente triomphale des Champs Elysées vers l'Elysée, dans une voiture décapotable, au milieu d'une nombreuse foule parisienne "qui n'a pas oublié 1944 et qui n'oubliera pas 1958. Mais 44 était une fin et 1958 est un début."

Rédaction Ina le 14/12/2018 à 11:41. Dernière mise à jour le 04/01/2019 à 15:52.
Histoire et conflits