catherinettes620

Le 25 novembre est traditionnellement une journée festive pour les jeunes femmes de 25 ans, vierges et sans mari ! C'est également l'occasion de coiffer la Sainte Catherine. Si cette fête est, au fil des années, tombée en désuétude, la coutume perdure dans les métiers de la mode où les petites mains continuent de confectionner des chapeaux plus extravagants les uns que les autres.
Portraits de Catherinettes d'hier et d'aujourd'hui.

Chapeau les Catherinettes !

La Sainte Catherine chez Claude Saint Cyr, 1953.

Les Catherinettes dans les rues de Paris, 1955.

1967. Les catherinettes montrent leur extraordinaires chapeaux au Mans. A Tours, un concert et un bal sont organisés pour fêter les catherinettes de la région. On les fête aussi à Angers, où certaines catherinettes choisissent de continuer à vivre dans le célibat.

La Sainte Catherine et les Catherinettes, 1967.

Etre Catherinette, c'est à dire célibataire à 25 ans. Comment était-ce vécu en 1969 ?

Avoir 25 ans en 1969.

1971. Les Catherinettes participent une fête en leur honneur chez Pierre Balmain avec les chanteurs Serge Lama et Catherine Sauvage. On les retrouve, avec ou sans chapeau, défilant dans le quartier du Sentier.

Les Catherinettes du Sentier, 1971.

1975. Portrait d'une jeune fille indépendante.

Une Catherinette, 1975.

1983. Certaines entreprises célèbres la fête de leurs jeunes employées, comme chez Renault au Mans.

Fête des Catherinettes chez Renault au Mans, 1983.

1991. La tradition ne se perd pas chez Hermès...

Les Catherinettes, 1991.

Interview de Catherine à la Maison Michel sur les chapeaux de haute-mode. 1996

2005. Reportage consacré à la fête de la Sainte Catherine. La tradition veut que les maisons de couture créent des chapeaux extravagants pour les jeunes filles qui ont 25 ans et qui ne sont pas mariées. Le sujet rend compte des créations de Chanel et de l'Atelier Michel.

La tradition des catherinettes, 2005.

Rédaction Ina le 23/11/2010 à 10:52. Dernière mise à jour le 22/11/2016 à 18:18.
Vie sociale