Ces malades qui nous gouvernent

Redaction Ina le 12/09/2016 à 16:43. Dernière mise à jour le 13/09/2016 à 16:25.
Politique

Avec le malaise d’Hillary Clinton lors de la commémoration des attentats du 11 septembre, la polémique sur l’état de santé de nos dirigeants refait surface. Si dans le cas de la candidate démocrate il ne s’agirait que d’une pneumonie, de nombreux exemples montrent que des chefs d’état ont gouverné et pris des décisions alors qu’ils étaient très malades…

En 1976, le journaliste Pierre Accoce et le médecin Pierre Rentchnick publient un livre qui fera date : « Ces malades qui nous gouvernent ». En enquêtant dans le passé, ils se rendent compte qu’un grand nombre des plus importants leaders politiques du XXe siècle étaient gravement malades quand bien même ils étaient au pouvoir et tenaient le destin du monde en leurs mains. Résumé en images d’archives.

 

 

De ce livre, le réalisateur Claude Vajda réalise un film qu’il présente en 1980. Il donne sur le plateau de « Courte échelle pour grand écran » l’exemple saisissant de la conférence de Munich en 1938…

 

En 1989, Pierre Accoce et Claude Vajda sont invités sur le plateau de « Matin Bonheur ». L’occasion pour eux de donner d’autres exemples de leaders politiques malades pendant leur exercice du pouvoir, dont l’état de santé était tenu secret, comme Roosevelt ou Pompidou.

Ils estiment que la France est un pays qui pose sur la santé des responsables politiques un très fort tabou. 

 

 

En 1995, le docteur Gubler, médecin personnel de François Mitterrand, publie un livre dans lequel il révèle le secret d’état autour de la maladie du Président, connue depuis 1981 mais révélée au grand jour en 1992 seulement.