Campagne présidentielle 2007 : bourdes et canulars

Redaction Ina le 08/09/2011 à 11:08. Dernière mise à jour le 10/04/2015 à 15:00.
Elections et scrutins Historique
Campagne présidentielle 2007 : bourdes et canulars

Des candidats sous pression, des déclarations hâtives, des boutades de mauvais goût, des mots d'esprits hasardeux. Retour sur les quelques bourdes et canulars qui ont entaché les politiques en 2007 et, en premier lieu, Ségolène Royal devant Nicolas Sarkozy.

Campagne présidentielle 2007 : bourdes et canulars

Qui a dit ?
"Et qui vient sur la Grande Muraille conquiert la bravitude"
"J'inclinerais, pour ma part, à penser qu'on nait pédophile"
"Ségolène Royal n'a qu'un seul défaut, c'est son compagnon"
Des candidats sous pression, des déclarations hâtives, des boutades de mauvais goût, des mots d'esprits hasardeux. Retour sur les quelques bourdes et canulars qui ont entaché les politiques en 2007 et, en premier lieu, Ségolène Royal devant Nicolas Sarkozy.
A voir le dossier : Candidats à la présidentielle : leur 1ère TV