A la suite des feux d'Australie, une cargaison originale s'envole aujourd'hui pour le continent : des étuis en tissu, confectionnés par des écoles et des maisons de retraites. L'objectif : secourir les bébés kangourous victimes des incendies. Explications en images. 

Pourquoi envoyer des poches en tissus pour sauver des marsupiaux ? Tout simplement parce que les kangourous conservent leurs petits dans une poche, le temps de leur croissance. A leur naissance les petits ne font que quelques millimètres et pèsent 1 à 2 grammes ! En 1973, l'émission Les grandes énigmes présentait un documentaire animalier sur cette naissance particulière. Les images sont commentées par Rémy Chauvin, un scientifique spécialiste des animaux.

"Le kangourou est un mammifère tout à fait archaïque chez lequel le petit né à un état d'immaturité extrême. C'est un prématuré."

Suivent ensuite des images de la naissance du petit embryon qui va débuter son ascension vers ce refuge indispensable à sa survie.

"C'est une larve si vous voulez, il tombe par terre et va ensuite monter dans la poche marsupiale de la mère, en grimpant le long des poils mouillés de salive qui forment un passage depuis la zone génitale jusqu'à la poche. C'est une course périlleuse, même si elle se déroule sur quelques centimètres et il va entrer dans la poche. Il va y rencontrer une protubérance qui est une tétine. Il se l'enfonce dans la bouche et dès qu'il y sera parvenu, les parois de sa bouche se collent à la tétine et cela va rester collé jusqu'à un stade très ultérieur qui est celui, en quelque sorte, de sa seconde naissance".

Le petit va rester six mois à sept mois dans cette poche ventrale jusqu'à ce qu'il ne puisse plus y entrer de par sa taille, avant de sauter lui-même sur ses propres pattes…

Looping, le petit "franchie" élevé en poche

Élever un kangourou dans une poche, c'est une expérience déjà tentée par ce couple de Tréban, en 2009. Propriétaires de quatre kangourous, ils avaient eu la chance de voir la famille s'agrandir. L'un des petits avait bien failli ne pas survivre car sa mère ne parvenait pas à l'allaiter. Depuis 4 mois et demi, ils le nourrissaient au biberon. En guise de poche, le couple avait adopté un sac de transport réservé aux chiens, placé sur le ventre : "Il a presque les mêmes sensations que chez la maman…" Le petit Looping, reconnaissant, préférait largement la présence des humains à celle de sa mère biologique.

Pour aller plus loin 

kangourous620

Reportage dans un kangourou-park, au nord de Sydney où monsieur Morland a créé un hôpital. Il y accueille les bébés kangourous orphelins, et les kangourous victimes des accidents de la circulation. (1976) 

Naissance d'un bébé kangourou près de Limoges. (Limousin actualités, avril 1985) 

Le jardin des bêtes : Le mystère de la naissance des kangourous. (19 octobre 1996)

Florence Dartois

Rédaction Ina le 07/02/2020 à 15:46. Dernière mise à jour le 07/02/2020 à 15:51.
Sciences et techniques La vie