Au cœur de la discothèque de Radio France… dans les années 60

Redaction Ina le 20/09/2017 à 16:09. Dernière mise à jour le 08/12/2017 à 15:29.
Médias Radio

Alors que Radio France organise une troisième vente aux enchères de vinyles et disques rares de sa discothèque, remontons le temps et partons à la découverte de ce véritable temple de la musique, un lieu incontournable de la Maison de la Radio qui recèle des trésors extraordinaires. Retour dans les années 60, pour une visite guidée dans cette caverne d'Ali Baba musicale.

discotheque620

La discothèque de la RTF en 1963

RTF : un "service doté d'un personnel vif"

Début 1964, l'ORTF n'existe pas encore, nous sommes à l'époque de la RTF. Dans ce reportage télévisé, la Maison de la Radio présente ses différents services musicaux. Parmi eux, un lieu incontournable : la discothèque centrale. A l'époque 500 000 disques sont inventoriés et mis à disposition des différents services et émissions de France Inter, France Culture ou France Musiques, mais aussi de la télévision…

Gérard Michel qui dirige alors le service, nous fait visiter les "dix salons privés d'écoute". Madame Bridoux, la responsable du secteur des "programmes de musiques enregistrées", nous apprend que le service est "doté d'un personnel vif et qui pense très rapidement" : les discothécaires.

Toute une époque !

ORTF : du cylindre au microsillon

Quelques années plus tard, en 1969, la discothèque centrale alimente les émissions radio et télé de "l'Office", c'est-à dire de l'ORTF, créé fin 1964. Désormais, plus d'un million de disques s'y côtoient. On peut écouter une multitude de supports : des cylindres, des disques à saphir, à aiguille et des microsillons (33t et 45t).  

Un technicien nous emporte dans une promenade sonore grâce à deux enregistrements gravés sur cylindres à la fin du XIXème et au début du XXème siècle et conservés par les soins des discothécaires. Ça crachote, mais quel charme !

Mais comment retrouver un titre, un auteur ou un artiste dans cet univers sonore où l'informatique n'existe pas encore ? Réponse : grâce au fichier manuel. Des petites fiches, des petites fiches… beaucoup de petites fiches.

Voici comment fonctionne ce service essentiel à la production des émissions. Découvrons le travail des discothécaires de production.

Le programmateur : un "super discothécaire" !

Reste à savoir qui choisira le disque diffusé à l'antenne ? Pour France Musiques, ce sont les producteurs des émissions eux-mêmes. Pour France Inter, cette noble tâche est confiée aux programmateurs. C'est le second groupe de discothécaires. Expérimentés, ils recherchent, pour le compte des animateurs, les disques de variétés qui correspondront le mieux à un programme donné.

A l'époque, une réunion de programmation se déroule chaque semaine, elle réunit les programmateurs et les animateurs. Dans la bonne humeur, chacun découvre les nouveaux disques reçus. Pour le meilleur ou pour le pire...

Glissons-nous dans le bureau de l'un de ces virtuoses de la sélection, André Marchand. Il assure la sélection des disques pour l'émission de Gérard Klein. Nous assistons à leur sélection.

Pour aller plus loin

La discothèque de France Inter en 1972

2011. La discothèque de Radio France: un trésor de 450.000 "galettes". (Reportage AFP)

Juin 2016. 1ère vente aux enchères de 4 000 vinyles de la discothèque de Radio France

A propos de Radio France

Radio France : 40 ans (article) 

Les présidents de Radio France (article) 

Les secrets de Radio France (article) 

La maison de la radio (article)