A l'occasion du salon de la plongée qui se déroule à Paris entre les 10 et 13 janvier, focus sur l'apnée, l'une des disciplines les plus impressionnantes des sports aquatiques.

L'apnée se partage en trois disciplines : l'apnée statique en piscine, dynamique en bassin et plongée en profondeur.

Au fond de la piscine...

L'apnée statique nécessite concentration et introspection. En 1996, lors des premiers championnats du monde organisés par l'AIDA (Association internationale pour le développement de l'apnée), une journée lui est consacrée. Ne pas respirer durant 7 à 11 minutes, c'est possible! Mais cette année-là, le recordman du monde Andy Le Sauce, échoue au bout de 4 minutes 30, victime d'une syncope.

Et il y a aussi l'apnée dynamique combinée à des longueurs en bassin. Dans cette première vidéo, en 2004, Stéphane Misfud, l'homme-poisson, établit le record de France à Hyères en direct devant les caméras de télévision. Après quelques exercices de respiration destinée à gonfler ses poumons pour emmagasiner jusqu'à 11 litres d'air. Lesté d'une ceinture de plomb de deux kilos, l'apnéiste plonge et entame une nage régulière sous l'eau. A l'issue de l'exercice, il doit prouver à deux juges qu'il est conscient en répondant à des questions. Le record de France est validé : 130 mètres. 

En 2009, le plongeur décrochait cette fois le record du monde d'apnée statique. 11 minutes 35 secondes sans respirer ! 

L'apnée en profondeur

C'est l'épreuve reine, celle qui a inspiré le Grand bleu de Luc Besson en 1988. Elle possède 4 variantes.

Dans l'apnée libre, les plongeurs descendent le plus profond possible, à la seule force des bras et d'un câble dans une ondulation à la fois "féline et aquatique". Interview de Pierre Frolla, recordman du monde d'apnée en immersion libre durant les championnat d'apnée en 2000.

Il y a aussi l'apnée à poids constant. On plonge avec ou sans palmes, à la seule force des bras. Épreuve par équipe en poids constant en 1996.

Dans l'apnée à poids variable, il s'agit d'atteindre la profondeur la plus importante à l'aide d'une gueuse. La remontée s'effectue à la palme ou en se tirant au câble. Enfin, la No limit. C'est celle où l'on descend le plus profond (gueuse lestée et ballon de remontée). En 1993, Umberto Pelizzari, bat un record de profondeur avec une plongée à 123 mètres.

En 2005, le champion Guillaume Néry, 23 ans, décrit les différents stades de la plongée no limit et les sensations physiques ressenties jusqu'à l'ivresse des profondeurs.

L'apnée, plonger en soi...

Pour descendre très profond en mer, il faut d'abord descendre en soi-même. L'apnée recelle de ce fait une dimension spirituelle. La préparation des plongeurs passe par l'utilisation de nombreuses techniques (Yoga, sophrologie, relaxation) dont Jacques Mayol était le pionnier à l'image de son entraînement associé au yoga en 1969.

L'union du corps et de l'esprit permet de repousser les limites physiologiques. Suffit-il de "S'arrêter de respirer et de se déconnecter du temps qui passe" comme l'explique le champion Guillaume Néry le recorman du monde 2011, à 115 mètres. Sous l'eau, l'homme développe des réflexes de mammifères marins avec un ralentissement du cœur et une "mise en état de veille".

Plonger toujours plus loin !

Le record des 100 m de Jacques Mayol en 1976 semble désormais dérisoire. A force d'entrainement, en 1996, Umberto Pelizzari devient l'apnéiste le plus profond du monde avec un record incroyable de 130 mètres. Zoom sur sa préparation.

En 2004, le Français Loïc Leferme descend à 171 mètres et bat record d'apnée no limit. A cette profondeur, ses poumons n'ont plus que la taille d'une orange !

Ivresse des profondeurs, attention danger !

Cette sérénité aquatique ne doit pas faire oublier les risques afférents à cette pratique. Le caméraman de l'émission Thalassa l'apprend à ses dépens en 1988. Alors qu'il filme un pêcheur à 35 m de profondeur, Xavier Desmier fait une syncope et perd connaissance. Sa caméra continue à tourner… Images impressionnantes!

Si le cameraman survit à cette aventure, Loïc Leferme a moins de chance. En 2007, le recordman succombe au cours d'un entraînement. 

Pour aller plus loin

En 2012, la vidéo Free Fall, tournée par le couple d’apnéistes Julie Gautier et Guillaume Néry au Dean's Blue Hole aux Bahamas fait plus de 20 millions de vues. Lorsque le sport rejoint l'art…

Série en cinq épisodes consacrée à Guillaume Néry dans le 13H00 : "A bout de souffle".

Rédaction Ina le 08/01/2020 à 15:13. Dernière mise à jour le 08/01/2020 à 15:29.
Autres sports