Affiches électorales: l'image au pouvoir

Redaction Ina le 06/04/2017 à 19:03. Dernière mise à jour le 06/04/2017 à 19:23.
Politique Présidentielles

En période de campagne présidentielle, les candidats disposent de nombreux outils pour se faire connaître et diffuser leur programme. L'image a toujours joué un grand rôle dans la conquête du pouvoir. Bien avant les médias ou les réseaux sociaux, il y avait l'affiche. Retour en images sur son utilisation durant la Ve République.

affiche-1-620

Photo AFP. Elections présidentielle de 1969.

L'image a toujours joué un grand rôle dans la conquête du pouvoir et, bien avant les médias ou les réseaux sociaux, il y avait l'affiche. En politique, si elle ne suffit pas pour être élu, l'image" est devenue incontournable. 

Dès 1965, deux écoles et deux styles s'affrontent pour la première élection au suffrage universel. En 1974, le marketing débarque à droite avec une campagne à l'américaine. La communication change ainsi que les affiches. En 1981, la politique fait union avec la publicité. Depuis cette date, les communicants recyclent, et c'est surtout avec Internet que les candidats doivent désormais compter.

Exposition "50 ans d'affiches électorales", 2007 

Exposition "40 ans d'affiches électorales"

 

Retour sur les affiches électorales des campagnes présidentielles qui ont marqué l’histoire de la Ve République, depuis l’élection du Général de Gaulle, en 1965. 

Campagne présidentielle de 1965

Face à un Charles de Gaulle vieillissant, François Mitterrand se présente comme un "candidat jeune pour une France moderne". Son affiche en témoigne et le message passe assez bien puisqu'il arrivera en seconde position avec 31,78 % des suffrages.

Affiche de François Mitterrand, 1965 (vidéo muette)

Cette année-là, le candidat d'extrême droite innove et fait voyager son image dans la France entière avec une caravane "Tixier-Vignancour"…

Jean-Louis Tixier-Vignancour "Pour l'avenir, pour la liberté", 1965 (vidéo muette)

Campagne présidentielle de 1969

Après l’échec du référendum d’avril 1969, le général de Gaulle quitte ses fonctions présidentielles et une élection est organisée. L’affiche de Georges Pompidou donne un aperçu de l'ambiance. Il prône "l'union et l'éfficacité" sur fond bleu et blanc. On l'aperçoit sur les murs d'Orléans et de Meudon. Le candidat de la droite sera élu président de la République le 20 juin 1969.

Georges Pompidou se présente à l'élection présidentielle, 30 avril 1969

En campagne à Orléans et à Meudon, 20 mai 1969 (vidéo muette)

Campagne présidentielle de 1974 

Valery Giscard d’Estaing, le candidat de la droite, a pour slogan: "Regarder la France au fond des yeux". Sur plusieurs affiches, il se met en scène avec sa fille, dans un décor bucolique, le slogan est rassurant: "La paix et la sécurité" ou "Un vrai président".

Le 5 mai 1974, après moins d’un mois de campagne, il arrive en deuxième position avec 32,60 % des voix, derrière François Mitterrand (43,25 %), candidat de l’Union de la gauche, et devance largement Jacques Chaban-Delmas (15,11 %). Il sera néanmoins élu président de la République le 19 mai 1974.

"Un vrai président", 1974

La campagne bat son plein et les 12 candidats s'affichent sur tous les panneaux électoraux du pays. Le seul hic, c'est la première fois que les candidats sont aussi nombreux et les 38 000 mairies ont bien du mal à leur faire de la place… Les minois de Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing se côtoient.

Affichage à Lille, 1974

Ils sont nombreux à se plaindre de l'enlaidissement des villes à cause des affiches. Une nouvelle "profession" apparaît alors: décolleur d'affiches.

L'art de décoller une affiche, 1974

Campagne présidentielle de 1981

Valéry Giscard d'Estaing se présente pour un second mandat et vise la modernité. Loin de la posture présidentielle, il sélectionne une photo qui avait déjà servie pour une couverture d'hebdomadaire. On le voit en gros plan. Selon son équipe de campagne "l'idée est de montrer un homme responsable qui dialogue avec les Français…"

Affiche de Valéry Giscard d'Estaing, 12 mars 1981

Mais c'est François Mitterrand qui va innover cette année-là en confiant la communication de sa campagne à Jacques Séguéla. Le 14 mars 1981, une affiche originale recouvre les murs puisque le candidat n'est pas seul sur l'image... Le publicitaire explique le concept du slogan "Un autre chemin, un autre président".

Une semaine plus tard, nouvelle affiche. En avant-première TF1 diffuse l'affiche de François Mitterrand et de son slogan devenu célèbre "La force tranquille".

21 mars 1981, "La force tranquille" 

Cette année-là, la guerre des affiches fait rage et chacun trouve des stratégies pour que la "bouille" de son candidat recouvre celle des concurrents.

Affichage sauvage, avril 1981

 

Campagne présidentielle de 1988

Le marketing politique n'a désormais plus rien à voir avec l'artisanat. L'image et les slogans des candidats sont confiés aux plus grandes agences de communication. Il faut convaincre. La psychanalyste Danielle Rousseau analyse les affiches et les messages de François Léotard, François Mitterrand, Jacques Chirac et André Lajoinie. Instructif!

Jacques Chirac, joue la carte de la séduction et de la jeunesse: teint bronzé, chemise ouverte, verte prairie en arrière plan, regard souriant et direct.

François Mitterrand, dont on ne voit pas le visage, et dont le prénom n’est pas mentionné, prend la main d’un bébé pour le guider vers l’avenir. Un nouveau coup de maître pour l'agence Séguéla

Les affiches des candidats, 1988

L'affiche doit répondre à des critères bien précis en matière de dimensions, de formats et de couleurs… En avril 1988, Jacques Chirac porte plainte contre celle de François Mitterrand avec son fameux slogan "Génération Mitterrand". Il la juge trop grande et contenant les couleurs "Bleu-blanc et rouge" qui sont interdites par le code électoral. Pierre Bérégovoy, alors directeur de campagne de Mitterrand, réagit avec humour.

Le 8 mai, François Mitterrand est réélu en remportant l’élection présidentielle contre Jacques Chirac, avec 54,02 % des voix. 

Campagne présidentielle de 1995

A droite, on assiste à une "cohabitation de campagne" étonnante puisque les deux candidats sont de la même famille politique: Jacques Chirac et Edouard Balladur. Le premier se représente à la présidence de la République avec une affiche électorale toujours très "nature" et un logo en forme de pommier qui fera le bonheur des "Guignols de l’info" sur Canal+… "Mangez des pommes"

Son slogan est ouvert: "La France pour tous"

Du côté de Balladur, il faut "Croire en la France". Cette double candidature provoque des situations amusantes, comme à Rambouillet, où les deux candidats partagent le même bureau de campagne. Les murs arborent les deux affiches côte-à-côte. Jacques Chirac éliminera Balladur au premier tour.

Permanence de Chirac et Balladur à Rambouillet, mars 1988

Lionel Jospin cherche à se démarquer de François Mitterrand : simplicité, clarté, il regarde droit dans les yeux, sans aucune mise en scène, avec juste une petite touche de couleur. Devant le "sympathique" et "souriant" Chirac, Jospin est jugé trop froid, trop sérieux perd l’élection avec 47,36 % des voix face à Jacques Chirac (52,64 % des voix)

Jacques Chirac, devient le sixième président de la République française, le 7 mai 1995

Campagne présidentielle de 2002

"La France en grand, la France ensemble"… La côte de sympathie de Jacques Chirac, président sortant candidat à sa succession, est toujours très forte dans le pays après le septennat. Son affiche du premier tour le montre saluant la foule avec un grand sourire aux lèvres. Début avril, à Marseille, bien que la campagne n'ait pas encore débuté, les affiches envahissent déjà la cité phocéenne.

Réglementation affichage électoral présidentielle, avril 2002

Petite curiosité: Ces quatre affiches de Robert Hue, représentant du PCF. Pour relancer la campagne, il demande à Frédéric Beigbeder de lui concevoir quatre images fortes qu'il présente à la presse le 12 mars 2002… 

"Avec Robert Hue, aidons la gauche à rester la gauche"… 2002

La durée de vie d'une affiche dans la rue est très courte: d'une journée à quelques heures. C'est l'État qui est responsable de l'affichage électoral, et c'est le préfet qui décide s'il confie l'affichage et l'entretien à des entreprises privées ou aux mairies. En Mayenne, les militants veillent au bon état des affiches de leur candidat sur les 427 emplacements prévus à cet effet.

Réglementation de l'affichage électoral, 2002

Campagne présidentielle de 2007

12 candidats sont en lice en 2007. Nicolas Sarkozy, le candidat de la droite, se présente avec deux affiches sur fond bleu, et deux slogans : "Ensemble tout devient possible" et "La France forte"

Ségolène Royal quant à elle présente une affiche en noir et blanc, entourée de deux bandeaux rouges. Le slogan "La France présidente". Selon Jacques Séguéla, elle serait aussi puissante que "La France tranquille" de 1981 dont il était l'auteur. Finalement l'affiche réapparaîtra en couleur quelques semaines plus tard...

Cette campagne voit aussi l'apparition du marketing des produits dérivés sur lesquels apparaissent les portraits et les slogans des candidats.

Campagne présidentielle de 2012

Campagne de 2012

Fort d'un premier quinquennat, Nicolas Sarkozy, candidat à sa succession reprend un thème qui lui a réussit, avec son slogan "La France forte" sur fond bleu de mer paisible. Une affiche abondamment détournée sur le Net.

Pour François Hollande "Le changement c'est maintenant", de face sur fond blanc. Un décor qui rappelle fortement celui utilisé par Mitterrand en 1981. Comparaison des stratégies et techniques de communication de François Hollande et Nicolas Sarkozy, candidats à l'élection présidentielle 2012.

Les conseillers en communication de Nicolas Sarkozy et François Hollande, février 2012

Le candidat socialiste remporte l’élection présidentielle face au président sortant, Nicolas Sarkozy, avec 51,64 % des suffrages. Le 15 mai 2012, François Hollande devient le septième président de la Ve République.

Pour aller plus loin

Notre page consacrée aux Présidentielles

Articles

Candidature présidentielle : l’art et la manière 

Présidentielle : mode d’emploi 

Candidats à la présidentielle : leur première télévision (élection 2012) 

Elections présidentielles 

Présidentielle : spots de campagnes 

Débattre pour l'Elysée (sur le débat entre les deux tours) 

Les grands duels présidentiels 

François Mitterrand : la conquête de l'Elysée 

2002 : le FN au 2nd tour

Du septennat au quinquennat 

Campagne présidentielle 2007 : bourdes et canulars 

Martine Aubry - François Hollande : contre... tout contre (élections 2012) 

Candidats à la présidentielle : leur première télévision 

Premiers pas de présidents 

Ces malades qui nous gouvernent 

 

Playlists

Ces drames de campagnes présidentielles 

Candidats : les présidentielles 1965 

Les 1ères télés des politiques

 

affiche620

Photo AFP