Ce discours, prononcé aux États-Unis, est considéré comme le point de départ de la Guerre froide. Découvrez cet événement historique en images et en son.

Ce 5 mars 1946, Winston Churchill se trouve à Fulton, sur invitation du président Harry Truman. Le Britannique n'est plus Premier ministre mais jouit toujours d'une influence notable sur l'échiquier mondial. Au Westminster College de Fulton (Missouri), il fait une allocution restée célèbre jetant l'opprobre sur les Russes qui ne "respectaient que la force" et appelant les "peuples de langue anglaise à s'unir d'urgence pour enlever toute tentation à l'ambition ou à l'aventure".

Dans cet extrait, en anglais, du discours, "Le nerf de la paix", Winston Churchill utilise la célèbre dénonciation du rideau de fer symbolique qui partage l'Europe de Stettin à Trieste. "De Stettin dans la Baltique jusqu'à Trieste dans l'Adriatique, un rideau de fer est descendu à travers le continent. Derrière cette ligne se trouvent toutes les capitales des anciens États de l'Europe centrale et orientale. Varsovie, Berlin, Prague, Vienne, Budapest, Belgrade, Bucarest et Sofia, toutes ces villes célèbres et les populations qui les entourent se trouvent dans ce que je dois appeler la sphère soviétique".

Staline répliquera peu après sur le même ton, sonnant la fin des accords anglo-soviéto-américains de Yalta (11 février 1945) qui imaginait un monde vivant définitivement en paix, dans le cadre des Nations unies, sous la surveillance des trois grandes puissances et d'une Allemagne administrée conjointement par ses vainqueurs jusqu'au jour où elle se serait définitivement reconvertie à la démocratie.

... Un an après Fulton, le président Truman ferait sienne cette politique d'endiguement du communisme.

Pour aller plus loin

La conférence de Yalta (article)

La conférence de Postam (article)

Rédaction Ina le 04/03/2021 à 15:11. Dernière mise à jour le 04/03/2021 à 15:15.
Histoire et conflits