Le 5 avril 1971, le Nouvel Observateur publie un manifeste. Dans cet écrit, 343 femmes célèbres s'accusent du délit d'avortement. Leur but : obtenir le droit pour les femmes d'avorter. Retour sur cet événement qui a largement contribué à l'adoption de la loi Veil. dépénalisant l'interruption volontaire de grossesse (IVG).

Le 5 avril 1971, Le Nouvel Observateur décide de publier un manifeste. Dans cette publication, 343 femmes, connues ou inconnues, parmi lesquelles Simone de Beauvoir, Françoise Sagan, Jeanne Moreau, Brigitte Fontaine, Nadine Trintignant s'accusent volontairement d'avoir eu recours à l'avortement. Leur objectif est de frapper les consciences et d'obtenir le droit pour les femmes d'avorter, ce qui était, à l'époque, un délit condamné par la justice. En 1975, Simone de Beauvoir revenait sur l'impact de ce manifeste des 343 salopes sur le vote de la loi Veil. "En ce qui concerne l'avortement, nous les féministes, nous pouvons être fière car je me demande si cette loi aurait eu lieu si on n'avait pas commencé par signer le manifeste des 343. On les a appelé quelque fois les "343 salopes", le manifeste où nous disions, que dans notre vie, nous nous étions toutes faites avorter..."

En 1975, Jeanne Moreau revenait sur ce manifeste et sa position concernant l'avortement : "C'était important car les gens qui signaient, s'exposaient à des poursuites judiciaires et à de l'emprisonnement..."

Dans Apostrophes, en 1983, Jean Daniel, le rédacteur en chef du Nouvel Observateur, souligne ici la contribution de l'hebdomadaire au combat en faveur du droit à l'interruption volontaire de grossesse, avec la publication du manifeste des 343 : "C'est vrai que ce jour-là nous avons eu l'impression de déclencher quelque chose, d'être au coeur de quelque chose. Elle ne nous sont pas tout à fait reconnaissantes ces femmes car elles nous accusent aujourd'hui de misogynie..."

En 2000, Nadine et Marie Trintignant évoquaient ce combat pour le droit à l'avortement.

Une semaine plus tard Charlie Hebdo faisait sa Une avec un dessin s'en prenant aux hommes politiques titré "Qui a engrossé les 343 salopes ?". 

343salopescharlie312

Pour aller plus loin

5-avril-1971-le-manifeste-des-343-salopes

En 1972, Delphine Seyrig réclame le droit à l'avortement "Il est plus traumatisant d'élever des enfants non désirés que d'avorter", réfute le terme de "sexualité vagabonde" utilisée par un ministre.

Rétro sur l'histoire de l'IVG en 1982

Retour sur l'historique de l'histoire du remboursement de l'IVG.

Les 25 ans de la loi Veil.  Témoignages de Bernadette Lafont et de Simone Veil sur ce combat.

Rédaction Ina le 04/04/2011 à 15:42. Dernière mise à jour le 05/04/2019 à 11:45.
Médecine, Santé Vie sociale