3 octobre 1940, Vichy adopte un statut des Juifs, illustration de l’antisémitisme d’Etat du nouveau régime. En 2010, le brouillon annoté de la main de Philippe Pétain resurgit. Il prouve que le maréchal avait intentionnellement durci les termes du texte de loi.

Ce brouillon annoté est un élément à charge à l'encontre du maréchal. Il montre clairement la responsabilité du chef de l’Etat dans l'élaboration de ce texte et sa volonté de durcir le caractère antisémite du statut de la communauté juive. Ses annotations renforcent les dispositions prises dans la version initiale, en augmentant par exemple les professions interdites aux Juifs et en supprimant les exceptions susceptibles de s’appliquer à ceux qui étaient présents en France depuis longtemps.

loi620

Le JT de 20h de France 2 du 3 octobre 2010 dévoile ce document historique.

"Voilà donc le document original annoté de la main du maréchal Pétain. C'est le brouillon du projet de loi d'octobre 1940, qui fixe le statut des juifs. Octobre 40, pour la première fois, l'Etat français définit une "race juive". Toute une série de professions sont interdites aux juifs, dans l'administration comme dans la justice, dans l'enseignement, dans les médias. Voici le projet initial griffonné au crayon par Philippe Pétain lui-même", précise le commentaire d'Anne Guéry.

"Un trait de crayon de Pétain : tous les juifs sont stigmatisés".

Devant le manuscrit, Jacques Fredj, le directeur du Mémorial de la Shoah, souligne, "on se rend compte que, à chaque fois que l'écriture du maréchal Pétain intervient dans le document, c'est pour aggraver le statut des juifs, et les mesures qui sont proposées".

Le commentaire précise, "une annotation du maréchal, et les juifs ne peuvent plus être élus. Ils ne peuvent plus du tout enseigner, alors que le texte de départ leur interdisait seulement, si l'on peut dire, d'être recteur, inspecteur, directeur. Enfin, le premier projet épargnait les juifs français de longue date. Un trait de crayon de Pétain : tous les juifs sont stigmatisés. C'est ce statut qui est promulgué au Journal Officiel le 18 octobre 1940. Profondément remanié par Pétain, plus antisémite que la première version, plus antisémite parce que Pétain l'a voulu, contrairement à ce que certains ont pu dire".

L'historien et avocat, Serge Klarsfeld, défenseur de la cause des déportés explique l'importance de cette découverte pour la remise en contexte de ce document et la responsabilité désormais avérée du maréchal "ce qui est nouveau, c'est  l'antisémitisme personnel de Pétain, alors que jusqu'à maintenant, il n'y en avait pas la preuve. On voit qu'il est en possession de ses moyens, et que ce n'est pas un vieillard sénile à qui son entourage impose un statut".

"Mais avant de devenir une source historique, ce document devra encore être authentifié par des graphologues", conclut la journaliste.

Pour aller plus loin

F2 Le Journal 13H : historique de la législation anti Juifs jusqu'au statut des Juifs en 1940. En marge du procès de Maurice Papon, rappel des lois contre les Juifs du gouvernement de Vichy sous l'Occupation. Commentaire sur images d'archives. (8 octobre 1997)

Le journal 08H00 : Statut des juifs en 1940 - La France de Vichy recensait : Léon Schwartzenberg. A l'occasion des 50 ans de la promulgation de la loi sur le statut des juifs, interview de Léon Schwartzenberg, au micro de Marie-Ange Lescure, qui témoigne de l'une des premières mesures : le recensement des juifs. Il explique avoir été interdit d'inscription à la faculté de médecine et à la faculté de lettres à cette époque. (Audio, France Inter).

Rédaction Ina le 01/10/2020 à 18:49. Dernière mise à jour le 01/10/2020 à 19:00.
Histoire et conflits