En France, bien avant l'accident d'AZF survenu à Toulouse en 2001, le port de Brest avait été dévasté, en 1947, par l'explosion d'un bateau chargé de nitrate d'ammonium. La ville, qui pansait les plaies de la guerre, faisait face à une nouvelle catastrophe.

Le reportage des Actualités françaises du 31 juillet 1947 relatait ainsi l'événement, survenu quelques jours plus tôt, le 28 juillet : « Brest, déjà ravagé par la guerre, vient de connaître une catastrophe semblable à celle qui a frappé Texas City » [une référence à l'accident survenu le 16 avril 1947 dans ce port du Texas, résultant de l'explosion d'un navire battant pavillon français et chargé de 2800 tonnes de nitrate d'ammonium ].

« Tous les baraquements du port et les cinq mille constructions qui abritaient provisoirement la population de Brest ont été ravagés par l'explosion du cargo [battant pavillon norvégien] Ocean Liberty, chargé de nitrate d'ammonium. À plusieurs kilomètres du lieu du sinistre, les vitres ont été fracassées et les façades soufflées : 21 morts, 700 blessés, 700 millions de dégâts. Tel est le premier bilan du désastre » [Le bilan revu depuis varie entre 26 et 33 morts].

« Les Brestois, cependant, refusent de quitter le port et déjà, ils tentent de sauver ce qui reste de leur pauvre demeure. Mauvaise semaine... » 

Rédaction Ina le 05/08/2020 à 12:12. Dernière mise à jour le 05/08/2020 à 12:17.
Economie et société