Il y a 25 ans, la firme de Bill Gates lançait son nouveau système d'exploitation, Windows 95. Un immense succès qui allait permettre à des millions de foyers et d'entreprises à travers le monde de se familiariser avec l'informatique. 

Le 24 août 1995 est une date qui compte dans l’histoire de l’informatique. Préparé depuis quatre ans par les équipes de Microsoft sous le nom de code « projet Chicago », « Windows 95 », le nouveau système d’exploitation de la firme fondée par Bill Gates en 1975, débarque sur les rayonnages des magasins de grande distribution de la planète. Un événement commercial qui doit permettre, selon le journaliste Bruno Masure, de « rendre l'ordinateur presque aussi simple que le maniement du magnétoscope, et surtout de permettre aux utilisateurs de se relier au gigantesque réseau Internet ».

Remontons le temps. C’était il y a 25 ans, mais c’était il y a presque une éternité. A l’époque, les logiciels se déployaient sur des supports physiques, et l’euro n’existait pas encore. Ainsi le commentaire du reportage donnait-il les informations pratiques sur cette nouveauté, disponible sur « CD-ROM ou disquette, et vendue entre 700 et 1000 francs ».

Devant cette révolution annoncée des usages, qu’en était-il des véritables innovations technologiques ? La parole était d’abord donnée à un représentant de Microsoft. Pour François Bogacz, « Windows 95 est le plus puissant des systèmes d'exploitation disponibles sur le marché, y compris Windows 3.1. C'est un système qu'on appelle 32 Bits [...], il s'agit en gros de passer à une autoroute à 32 voies alors que par le passé on était plutôt à une autoroute à 16 voies. Donc plus de puissance pour l'ensemble des applications ».

Une rapidité permettant selon le commentaire du reportage d’effectuer plus de tâches qu’avec les versions précédentes des logiciels Microsoft : « Effet concret de cette puissance, une plus grande rapidité au démarrage, une grande souplesse de travail et la possibilité d'effectuer des tâches multiples en utilisant simultanément plusieurs fonctions. Par exemple imprimer un document tout en continuant à calculer ou à remplir son agenda. »

Mais selon Victor Jachimowicz, du magasin Fnac, la révolution se situait surtout au sein de la société Microsoft, qui déployait en fait à grande échelle ce que Apple maîtrisait déjà, sur un plus petit marché : « C'est une révolution pour Microsoft. En réalité, c'est vrai que Windows 95 ressemble un petit peu à ce que Apple fait déjà depuis... plus longtemps. »

Rédaction Ina le 26/08/2020 à 14:44. Dernière mise à jour le 26/08/2020 à 14:50.
Sciences et techniques