C’est la crise algérienne qui ramène de Gaulle au pouvoir, en mai 1958. La France, à travers l’Union française, domine encore une partie importante du continent africain. Cette Union, décidée en 1946 (Constitution de la IV République) en remplacement de l’empire colonial, maintient la domination de la métropole sur des états africains ne possédant qu’une voix consultative.

Le retour de de Gaulle au pouvoir est conditionné par un changement constitutionnel. La France va se doter d’une nouvelle constitution, la Ve, dans laquelle seront notamment inscrites les règles régissant les relations entre la France et son ancien empire colonial.

Entre temps, l’ancienne Indochine, divisée en Nord-Vietnam , Sud-Vietnam, Laos et Cambodge, a quitté l’Union française dès 1955.

En 1958, la question ne concerne donc plus que l’Afrique noire : L’Algérie, en guerre, est encore un territoire faisant partie à part entière de la République, et les deux autres pays maghrébins colonisés par la France, le Maroc et la Tunisie, ont acquis leur indépendance dès 1956.

Le général de Gaulle entreprend donc en août 1958 un grand voyage en Afrique pour présenter son projet de Communauté française, qui, en succédant à l’Union française, doit permettre aux Etats africains qui le désirent de conserver des liens forts avec la France. C’est notamment à Brazzaville, le 24 août, que le général précise les choix qui s’offrent aux pays africains.

Car les Etats africains ont en effet le choix, en votant pour ou contre la Constitution de la Ve République lors du référendum du 28 septembre. Seule la Guinée française, aujourd’hui la République de Guinée, vote contre : elle obtient donc dès 1958 son indépendance.

Les autres états africains intègrent la nouvelle Communauté française. Ces états sont autonomes sur les affaires internes, mais restent dépendants de la France pour la monnaie, les relations internationales et la Défense. Les principaux attributs de la souveraineté restent encore une fois dans les mains de la France.

Le général de Gaulle avait entériné la fin proche de ce qui fut l’empire colonial, et c’est sans donc sans surprise, que deux ans plus tard, au cours de l'année 1960, tous les Etats africains obtiennent progressivement leur indépendance.

Rédaction Ina le 23/08/2018 à 15:42. Dernière mise à jour le 24/08/2018 à 09:21.
Histoire et conflits