Gisueppe Conte a présenté sa démission au président Mattarella dans l'espoir de constituer un nouveau gouvernement. Au pouvoir depuis deux ans et demi avec des partenaires politiques différents, Gisueppe Conte était inconnu des Italiens à son arrivée au pouvoir, le 1er juin 2018.

Giuseppe Conte a remis au président de la République Sergio Mattarella la démission de son gouvernement, formé le 5 septembre 2019. Depuis le 19 janvier dernier et la défection du parti de Matteo Renzi pour le soutenir au Parlement, lui faisant perdre sa majorité, Giuseppe Conte a acté le fait qu'il ne disposait plus assez de voix pour remporter les deux prochains votes cette semaine à la Chambre des députés et au Sénat.

Il a donc préféré confier au président Mattarella le soin de résoudre cette nouvelle crise politique, en espérant être reconduit comme Premier ministre d'un nouveau gouvernement, qui serait le troisième depuis son accession au pouvoir le 1er juin 2018. Ce jour-là, ce jeune professeur de droit, inconnu des Italiens, parvenait à mettre d'accord les deux grands partis vainqueurs des législatives de mars 2018, le M5S de Luigi di Maio et la coalition de droite emmenée par Matteo Salvini. 

Ce premier gouvernement allait finir par tomber à la suite des manoeuvres manquées de Matteo Salvini pendant l'été 2019 qui visaient à provoquer des élections générales anticipées afin de surfer sur sa popularité et prendre la tête du gouvernement. Une attaque politique qui allait être finement déjouée par Giuseppe Conte. Un nouveau gouvernement allait être constitué le 5 septembre 2019, sur une coalition entre le M5S et les démocrates du centre-gauche.

Rédaction Ina le 26/01/2021 à 17:26. Dernière mise à jour le 27/01/2021 à 12:55.
Politique