Gérald Darmanin est nommé ministre de l'Intérieur. Engagé très tôt dans la politique, il devient en 2012 l'un des plus jeunes députés de l'Assemblée nationale.

Gérald Darmanin est nommé ministre de l'Intérieur au sein du nouveau gouvernement formé ce lundi par le Premier ministre Jean Castex. Né à Valenciennes en 1982, Gérald Darmanin a gravi très jeune les marches de la politique locale et nationale. En 2010, il devient Conseiller régional du Pas-de-Calais sous l'étiquette de l'UMP. En 2012, il est élu de droite à l'Assemblée nationale et prend place sur les bancs de l'opposition face à la majorité présidentielle socialiste. C'est alors l'un des plus jeunes élus de la nouvelle législature. Il déclare : "C'est difficilement réalisable quand on 29 ans, et qu'on a toujours eu la politique comme passion. Je pense aujourd'hui à ma famille modeste qui m'a beaucoup aidé à vivre mon rêve." En 2014, il est élu maire de Tourcoing. 

En 2016, Gérald Darmanin devient vice-président du Conseil régional des Hauts-de-France, et démissionne de l'Assemblée nationale pour cause de cumul des mandats.

Pour la campagne présidentielle de 2017, il soutient d'abord le candidat des Républicains (LR), François Fillon, avant de quitter la campagne de celui-ci face au scandale du "Penelope Gate", et démissionne de ses fonctions de secrétaire général adjoint du parti LR. 

Suite à la victoire d'Emmanuel Macron à la présidentielle, Gérald Darmanin est nommé le 17 mai 2017 ministre de l'Action et des Comptes publics au sein du gouvernement d'Édouard Philippe, et adhère à La République en Marche (LREM) après avoir été exclu de LR. 

Le 23 mai 2020, Gérald Darmanin prend à nouveau place dans le fauteuil de maire de Tourcoing après sa triomphale réélection, avec 60% des voix au premier tour. 

Parallèlement à cette rapide ascension politique, Gérald Darmanin est à nouveau l'objet d'une enquête judiciaire. La cour d’appel de Paris a en effet ordonné, mardi 11 juin, la reprise des investigations le visant concernant une accusation de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance sur des faits remontant à 2009.

Rédaction Ina le 07/07/2020 à 12:52. Dernière mise à jour le 07/07/2020 à 13:23.
Politique