L'homme filmé en train de frapper deux gendarmes mobiles samedi à Paris lors d'une manifestation des "gilets jaunes" a été identifié. Il s'agit de Christophe Dettinger, un ancien champion de boxe professionnel, double champion de France des lourds-légers. En 2008, il défendait son titre à Cugnaux.

Le monde de la boxe professionnelle est en ébullition. Samedi 5 janvier, sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor à Paris, un homme s'en prend violemment à des gendarmes. Jeu de jambes précis, coups rapides et foudroyants, il s'agit de Christophe Dettinger, un ancien champion de boxe. Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner a annoncé ce lundi qu'il avait été mis en garde à vue.

Son ancien entraîneur, Jacky Trompesauce, le décrit comme un très bon boxeur, selon le journal L'Equipe : "C'était un longiligne, qui se servait très bien de sa morphologie. C'était un très bon technicien, très précis." En 2007, il remporte son premier titre de champion de France des poids lourds-légers (-90,718 kg) avant de récidiver l'année d'après à Cugnaux en Haute-Garonne face au boxeur Merrick Roberge. Dans ce reportage de 2008 diffusé sur France 3 Toulouse, Christophe Dettinger ne cachait pas ses ambitions : "Mon ambition ? Apprendre mon métier. [...] Gagner le championnat d'Europe ? Oui, pourquoi pas ?"

En 2013, il prend sa retraite et travaille depuis comme fonctionnaire territorial au service entretien de la mairie de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Les deux gendarmes ont porté plainte et se sont vus prescrire des jours d'incapacité totale de travail.

Rédaction Ina le 07/01/2019 à 16:06.
Sport