C'est Jean Drucker, le frère de Michel, qui lancera les premières émissions de la nouvelle chaîne née sur les cendres de TV6. Les ambitions étaient déjà grandes.

Le groupe Bouygues est entré en négociations exclusives avec RTL Group pour fusionner leurs filiales, TF1 et M6. C'est Bouygues, maison mère de TF1, qui prendra le contrôle du futur groupe si le projet est validé. Mais c'est le patron emblématique de M6, Nicolas de Tavernost, qui devrait diriger l'ensemble.

C'est aux côtés du PDG Jean Drucker que Nicolas de Tavernost a lancé en 1987, lors de la libéralisation de la télévision, la chaîne M6 après que le canal fut brièvement occupé par TV6. Dans notre archive en tête de cet article, on remarque d'ailleurs que la soirée d'adieu de TV6 est animée par Jean-Luc Delarue (sautillant) sur des airs fredonnés par Francis Lalanne. Mais très vite, la place est donc faite à M6. Pour rappel : même si 30% de son antenne est consacrée à la musique, le M de M6 renvoie à "Métropole". Une façon d'avoir de l'envergure.

Ce 1er mars 1987 à 11h15, c'est donc Jean Drucker, le PDG, qui ouvre l'antenne, rempli d'ambition "afin d'atteindre 30 millions de téléspectateurs". Le groupe entend aujourd'hui devenir un nouveau géant de la télévision française.

La chute du reportage de l'époque est pleine de sous-entendus : en retour antenne, le présentateur du JT Noël Mamère affirme qu'au-delà de la quantité de programmes disponibles du M6, "nous nous engageons nous sur la qualité à Antenne 2".

Pour aller plus loin : 

1er janvier 1975 : le premier logo de TF1

Nombre de chaînes à la télé : une lente évolution sous le patronage de l'Etat

La naissance d'Antenne 2, également le 1er janvier 1975

La naissance de FR3

L'INA a aussi vu le jour en janvier 1975

Rédaction Ina le 18/05/2021 à 12:47.
Médias