Stevie Wonder vient de sortir deux nouveaux titres très politiques appelant le monde et les Etats-Unis "à l’amour, à la paix et à l’unité", en 1995, après 9 ans de silence, son nouvel album intitulé "Conversation peace" abordait déjà le thème de la paix.

Le 11 mars 1995, sur le plateau du 20h de France 2, l'artiste américain de passage  à Paris, à l'occasion de la sortie de son nouveau disque Conversation Peace, aborde la question de la paix dans son répertoire, son amour de la France et son désir d'apprendre le français. 

A Bruno Masure, il avoue que "C'est un grand plaisir de me trouver en France encore une fois... je me sens très proche de ce pays. J'ai été très heureux de ce nouveau 33 tours de 13 titres... je voulais avoir une conversation qui devait aboutir à la paix. Nous voulions que cet album puisse ne parler véritablement que de paix et ensuite, on s'est dit qu'il y avait plusieurs façons d'aboutir à ce résultat. Il y a un certain nombre de chansons qui participent de ce cheminement..."

A propos de sa musique, Stevie Wonder confie, "je n'ai jamais aimé les étiquettes dans tel ou tel style. Pour ma part, ce qui m'intéresse,c'est la variété des styles, c'est de me placer là où je me sens le mieux, ça dépend aussi des influences que je subis, des circonstances. Je fais des choses diversifiées".

La France est l'un de ses pays préféré et l'artiste lui déclare sa flamme, "J'espère pouvoir donner un concert, j'en ai fait un il y a 2 ans et demi, j'ai une chanson intitulée "Un jour à Paris "...

Il esquisse quelques mots dans la langue de Molière, "Je ne parle pas le français. Je vous aime beaucoup."  Avant de regretter ne pas plus en connaître sur cette langue et cette variété qu'il aime, "j'aurais aimé chanter un grand classique en français et je me suis lancé le défi d'apprendre le français… c'est l'un de mes rêves, d'écrire une chanson en français aussi... En tant qu'aveugle, il faut absolument tout faire pour qu'on ait accès à tous les moyens de s'épanouir".

Ses deux nouvelles chansons, les premières depuis son dernier album, A time to love en 2005, ont été enregistrées avec un nouveau label créé par le chanteur de 70 ans et nommé « What the Fuss Records ».

Rédaction Ina le 15/10/2020 à 18:15. Dernière mise à jour le 15/10/2020 à 18:19.
Art et Culture Variétés