Valérie Pécresse a annoncé ce jeudi 22 juillet dans les colonnes du quotidien "Le Figaro" être candidate à la présidence de la République "pour restaurer la fierté française". L'occasion de revoir ses débuts médiatiques. A 27 ans, elle présentait son rôle au Conseil d'Etat.

Valérie Pécresse, tout juste auréolée de sa large victoire aux élections régionales qui lui a permis de remporter un deuxième mandat de présidente de la région Ile-de-France, vient d'annoncer sa candidature à la présidence de la République. Une annonce faite dans les pages du Figaro, avant un passage sur le plateau du JT de 20h, ce jeudi soir, sur TF1.

Valérie Pécresse, née en 1967, travaille d'abord au Conseil d'État à partir de 1992, comme auditrice puis Maître des requêtes. Protégée de Jacques Chirac, elle devient sa conseillère avant d'être élue députée des Yvelines en 2002. Réélue en 2007, elle ne siège pas à l'Assemblée en raison de son entrée au gouvernement sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Entre 2007 et 2011, c'est en sa charge de ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche qu'elle mène la difficile réforme de l'autonomie des universités. En 2011, elle devient ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État et porte-parole du gouvernement. 

Conseillère de la région Ile-de-France depuis 2004, Valérie Pécresse est élue à la tête de la région en 2015, un mandat qu'elle renouvelle grâce à sa victoire en juin 2021 au deuxième tour contre la coalition de gauche emmenée par l'écologiste Julien Bayou. 

Le 22 novembre 1994, l'émission "ça se discute", consacrée ce jour-là à la justice, filmait l'intérieur du Conseil d'Etat. Pour présenter le rôle des auditeurs, des fonctionnaires recrutés après leurs études à l'Ecole nationale d'administration (ENA), une jeune guide en la personne de Valérie Pécresse, alors âgée de 27 ans.

Rédaction Ina le 22/07/2021 à 18:17. Dernière mise à jour le 22/07/2021 à 19:47.
Politique