Il y a 25 ans, le 26 décembre 1994, une prise d'otages d'un avion d'Air France par des membres du groupe islamique armé (GIA) trouvait son dénouement par l'assaut du GIGN, sur le tarmac de l'aéroport de Marignanne. Des images spectaculaires filmées par la télévision de l’époque. Tous les passagers étaient libérés, sains et saufs. Parmi les membres du GIGN, neuf gendarmes étaient blessés. Les quatre membres du commando terroriste trouvaient la mort dans l'opération.

gign 620

25 décembre 1994 : trois passagers sont exécutés à Alger avant que l’Airbus ne décolle pour la France. L’avion se pose à Marignane en pleine nuit et reste finalement immobilisé. Le commando lance un ultimatum aux autorités françaises et réclame du carburant pour repartir sur Paris. Le préfet de police Alain Géhin entame les négociations.

 

L’assaut spectaculaire du GIGN

Les forces du GIGN lancent l’assaut vers 17h15 le 26 décembre 1994. A l’avant, la violence est telle que le co-pilote saute du cockpit. Finalement, les quatre membres du commando sont tués. Neuf membres du GIGN sont blessés et tous les passagers sont libérés sains et saufs.

 

Déclaration officielle du Premier ministre Edouard Balladur après la libération des otages.

Rédaction Ina le 16/12/2014 à 16:23. Dernière mise à jour le 19/12/2019 à 15:31.
Justice et faits divers