Est-il possible de communiquer avec les animaux, ou même les arbres ? Portrait d'une agricultrice normande en 1987, qui affirmait parler à ses brebis et aux arbres de sa propriété de manière très intime. 

L'époque est à la prise de conscience de l'interdépendance entre l'homme et la nature, pourtant surexploitation des ressources naturelles, pollution, disparition des espèces menacent l'équilibre naturel. L'homme parviendra-t-il à renouer le lien brisé avec la nature ?

En tout cas, en 1987, Jacqueline Breton, fermière à Marolles en Normandie, maîtrisait déjà parfaitement l'art de communiquer avec la nature. Dans sa ferme, elle pratiquait la communication animale avec ses brebis et plus extraordinaire encore, avec les arbres de son parc qui lui confiaient leurs tourments.

"Quand on est toute la journée dans la nature, et bien, on a une communication avec la nature."

Et tout a débuté : "le jour où j'ai fait de la télépathie avec une brebis. Elle était coincée entre deux arbres et je ne la voyais pas et je suis partie en courant parce qu'elle souffrait et qu'elle s'était abîmée la cuisse. Je me suis demandée après, ce qui m'avait fait courir et c'est là que j'ai réalisé que j'avais fait de la télépathie avec elle. Quand on est toute la journée dans la nature, et bien, à la longue, on a une communication avec la nature."

"Pourquoi faut-il que les hommes soient si durs avec les arbres?"

Plus incroyable encore, cette communication, la fermière l'entretient également avec la forêt. "Tout a commencé un beau matin, lorsqu'au loin, un arbre l'a appelé..." C'était au mois d'août 1982, elle raconte son initiation par les arbres : 

"Je me suis sentie attirée là, le matin, ça m'a fait sortir de mon lit... Pendant toute la semaine, on m'a appris l'énergie du corps. On m'a appris à respirer. Fallait d'abord éliminer les énergies brûlées, après ça, se recharger et après ça, je pouvais recevoir des messages. Par exemple, plus loin, il y a un hêtre qui est blessé et bien en passant en dessous, j'ai eu envie de m'asseoir et il m'a dit : "Pourquoi faut-il que les hommes soient si durs avec les arbres ? Et c'est le lendemain que j'ai appris que dans la forêt amazonienne, on abattait un million d'hectare d'arbres par an."

Les arbres communiquent avec elle à travers des ondes : "un arbre qui est sain a des ondes particulières, un arbre malade, ses ondes sont complètement changées. Ce hêtre m'a attiré, je suis allée vers lui. Il y avait un morceau de métal dedans et j'ai réussi à l'enlever. Ce hêtre-là ne m'avait pas appelé à n'importe quel moment , ni à n'importe quelle heure. Il m'a appelé un jour de pleine Lune et au moment juste où le Soleil donnait sur sa plaie."

Jacqueline montre ensuite comment elle se recharge énergétiquement en se plaçant le long du tronc d'un arbre et en l'enlaçant : "Et après je me sens bien rechargée. Il y a une communion qui s'est faite avec l'arbre."

Le fait que les arbres lui parlent ne l'étonne pas et elle conclut ainsi : "Il ne faut pas être dans la nature, il faut vivre avec la nature. C'est tout à fait différent"

Florence Dartois (INA)

Rédaction Ina le 06/03/2019 à 17:08. Dernière mise à jour le 06/03/2019 à 17:17.
Economie et société