Roselyne Bachelot a été nommée ministre de la Culture au sein du gouvernement de Jean Castex, annoncé ce lundi. Ministre de l'écologie et du développement durable de 2002 à 2004, de la Santé et des sports entre 2007 et 2010, et des Solidarités et de la cohésion sociale entre 2010 et 2012, Roselyne Bachelot remplace Franck Riester au ministère de la Rue de Valois.

Agée de 73 ans, Roselyne Bachelot, pharmacienne de formation, est initiée à la politique par son père, conseiller municipal d'Angers et député gaulliste de Maine-et-Loire. Militante RPR, elle devient conseillère générale de 1982 à 1988.

En 1986, durant la campagne législative, elle est candidate sur la tête de liste du RPR pour la circonscription du Maine-et-Loire. A cette occasion, interviewée sur le rôle des femmes en politique, elle déclare : "Je crois que la femme a un message de femme à apporter, moi j'avoue que quand je vois quelque chose qui me fait pleurer, et bien j'ose pleurer. Je suis quelqu'un de sensible, je ne veux pas devenir un homme manqué dans la politique. C'est ça que je veux apporter au monde politique."

Roselyne Bachelot entre à l'Assemblée nationale en 1988 en reprenant le siège de son père, puis est réélue au palais Bourbon en 1993, en 1997 et en 2002. 

Après la défaite de Nicolas Sarkozy face à François Hollande, en 2012, Roselyne Bachelot entame avec succès une carrière d'animatrice de télévision et de radio, et exprime à plusieurs reprises, comme en février 2016 sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, son retrait définitif de la vie politique : "Je suis beaucoup trop vieille pour revenir un jour en politique. J’ai fait mon temps dans la vie politique active."  

C'est donc au ministère de la Culture que Roselyne Bachelot, passionnée d'opéra, effectue son grand retour dans la politique. 

Rédaction Ina le 07/07/2020 à 10:45. Dernière mise à jour le 07/07/2020 à 11:19.
Politique