Le 8 décembre 1986, Martine Escadeillas, une jeune femme de 24 ans disparaissait près de Toulouse. 33 ans plus tard, un homme vient d'être interpellé. Il a avoué être à l'origine du meurtre.

"Le 8 décembre 1986, Martine serait partie subitement en laissant son fer à repasser branché et son petit-déjeuner intact."

Et si l'affaire Martine Escadeillas venait d'être résolue ? C'était l'une des affaires judiciaires les plus connues de ces 30 dernières années. Selon Le Parisien, un homme vient d'être interpellé et a avoué le meurtre de cette jeune secrétaire de 24 ans en 1986. Les circonstances de l'assassinat restent flous. Il s'agirait d'un ami proche de la victime, amoureux d'elle et follement jaloux de son compagnon au moment des faits.

Dans ce reportage de France 3 Toulouse diffusé quelques jours après la disparition de la jeune femme, certaines personnes se souvenaient de Martine Escadeillas comme Mme Dumoulin, pharmacienne à Ramonville-Saint-Agne : "Elle a été notre cliente. Physiquement, elle me laisse le souvenir d'une jeune fille plutôt petite et brune." Le 8 décembre 1986, des traces de sang sont découvertes dans l'ascenceur de la résidence ainsi que dans la cave. Un témoin aurait même entendu des bruits et des cris au moment du drame. Le corps n'a jamais été retrouvé et l'affaire est classée en 1989 avant sa réouverture en 1997. Le tueur en série français Patrice Alègre est soupçonné avant d'être disculpé. L'affaire se dirige tout droit vers un cold case jusqu'à ce jour d'août 2019...

L'été dernier, le parquet de Toulouse a reçu une lettre dans laquelle des soupçons étaient portés sur un ami de la victime. Un ami qui a finalement été arrêté mardi dernier avant d'avouer le meurtre en garde à vue.

Rédaction Ina le 25/01/2019 à 14:04. Dernière mise à jour le 25/01/2019 à 14:18.
Economie et société