Le monde d'après sera-t-il mieux que celui d'avant ou bien pire ? Quid de l'avenir d'un monde de consommation. En 1984, l'écrivain Michel Random possédait déjà sa réponse à la question.

"La nature est fondée pour protéger la vie et pas les profits..."

Le 24 janvier 1984, dans le magazine de France 3 Toulouse La vie à plein temps, dont le thème était "Comment aborder les temps nouveaux ?", Michel Random, écrivain et journaliste, évoquait sa visite de la ville de Mohenjo-Daro, vieille de 6000 ans, au Pakistan. Il soulignait la perdurance de cette cité ancestrale, durant 4000 ans. Les raisons de cette stabilité exceptionnelle était selon lui fondée sur le respect de la nature et de la femme déesse-mère. A contrario des civilisations basées sur le profit : "c'est très mystérieux que des cités fondées sur le respect de la nature, de la femme et de la vie soient stables. Alors que des civilisations qui ont pour objet le profit, par exemple, disparaissent rapidement. Parce qu'elles sont des anti-civilisations. Elles vont contre les lois de la vie, contre les lois de la nature. Car la nature est fondée pour protéger la vie et pas pour protéger le profit effectivement."

random620

Pour aller plus loin

Le zen dans la littérature (27 juillet 1970, audio) 

Aux frontières de la vie (28 octobre 1972, audio) 

L'esprit du zen . Série de cinq émissions consacrées au zen de Michel Random, réalisation de Jean-Jacques Vierne : introduction au zen; du bushido aux arts martiaux; le zen dans la vie quotidienne et la vie religieuse; le zen dans les arts et la littérature; l'esprit occidental face au zen. (Audio, 1970)

Rédaction Ina le 05/06/2020 à 15:29.
Art et Culture Economie et société