Gérard Collomb a choisi de s'allier avec le candidat LR pour le deuxième tour des élections municipales à Lyon, afin de faire barrage aux Verts. Un retournement politique pour un homme aux origines de LREM et s'étant engagé longtemps sous les couleurs du PS. En 1981, il était élu député, à 34 ans.

Gérard Collomb, maire de Lyon, a choisi de s'allier avec le candidat LR pour le deuxième tour des élections municipales, afin de faire barrage aux Verts. Selon les termes de l'accord, Collomb se désengage au profit de la droite de la présidence de la métropole de Lyon, contre un désistement du candidat LR de la mairie de Lyon.

Un retournement politique qui a provoqué la colère de l'état major de LREM. Son délégué général Stanislas Guerini a ainsi réagi dans un communiqué : « En choisissant de s’allier avec Les Républicains avec la bénédiction de Laurent Wauquiez plutôt que d’œuvrer au rassemblement de notre famille politique, Gérard Collomb franchit une ligne rouge. Je ne peux cautionner un tel accord politique »

Gérard Collomb, l'un des tout premiers à avoir soutenu le candidat Emmanuel Macron dans sa quête présidentielle, en 2017, rallie ainsi la droite alors que son engagement politique s'est fait dès le début des années 1980 au parti socialiste. 

Ainsi, en 1981, il était élu pour la première fois député du Rhône, à l'âge de 34 ans, figurant ainsi parmi les jeunes pousses du parti socialiste à l'Assemblée nationale.

Longtemps membre du Parti socialiste, il siège à l'Assemblée nationale jusqu'en 1988, puis devient sénateur, de 1999 à 2018. Gérard Collomb est enfin élu maire de Lyon en 2001, poste qui lui permet d'accéder à une notoriété nationale. Il reste à la tête de la deuxième ville de France jusqu'en 2017, et à nouveau depuis 2018.

Rédaction Ina le 29/05/2020 à 11:01. Dernière mise à jour le 29/05/2020 à 11:03.
Politique