Le 18 mai 1980, à 8h32, un violent tremblement de terre de magnitude 5,1 secoue la face nord du volcan Saint Helens, dans l'état de Washington (nord-ouest des Etats-Unis). Sous la violence du séisme, le flanc de la montagne cède et laisse s'échapper trois kilomètres cubes de roche qui dévalent les pentes du volcan.

L'énergie dégagée équivaut à plusieurs milliers de bombes atomiques. C'est tout simplement l'une des plus importantes irruptions volcaniques du XXe siècle. Les autorités ayant anticipé l'irruption, la zone avait heureusement été évacuée et ne furent à déplorer que moins d'une centaine de morts. L'irruption va se prolonger durant plusieurs mois, pour ne prendre officiellement fin qu'en 1986.

En décembre 1980, revenant sur l'irruption du Mont Saint Helens du mois de mai 1980, de loin la plus importante, le vulcanologue français Maurice Kraft évoquait "une explosion gigantesque" et livrait son regard de scientifique sur cet événement hors normes.

Rédaction Ina le 27/05/2020 à 12:40. Dernière mise à jour le 28/05/2020 à 09:24.
Sciences et techniques