Le traître, de Marco Bellochio, en compétition officielle au dernier festival de Cannes, sort aujourd'hui en salles. Le réalisateur italien n'en est pas à son premier film présenté sur la Croisette. Déjà, en 1980, en compagnie de son acteur Michel Piccoli, il présentait Le saut dans le vide.

Cinéaste réputé dès ses débuts derrière la caméra dans les années 1960 pour son anticonformisme et sa dénonciations des rigidités et injustices sociales, il évoquait son premier film, Les mains dans les poches, en 1965, en italien (sous-titré).

Rédaction Ina le 22/05/2019 à 17:27. Dernière mise à jour le 25/10/2019 à 13:14.
Art et Culture