Fermée depuis l'incendie de la cathédrale, la crypte de Notre-Dame rouvre ces portes ce mercredi. Voici l'occasion de visiter les lieux, nous sommes en 1980, à la veille de l'inauguration de la crypte archéologique.

Le 22 septembre 1980, le 13h00 de TF1 d'Yves Mourousi propose un long reportage sur ce labyrinthe de 2500 m² qui regroupe des vestiges gallo-romains : les restes de thermes et d'un rempart, le monument votif pour les bateliers de Paris et le Pilier des Nautes, découverts lors de fouilles dans les années 1960. En quelques marches le visiteur fait un bond dans le temps et se retrouve au IIIe siècle après J.C. .

"C'est de cette époque que date le plus ancien rempart de la ville"

En compagnie du journaliste Jean-Claude Perpère, de Michel Fleury, le directeur des Antiquités historiques de l'Île-de-France et Jean Joubert, directeur de la la Caisse nationale des Monuments historiques, découvrons-en davantage sur les travaux de fouilles effectués dans cette crypte depuis 1965. En plus de constructions, beaucoup de poteries, de céramiques, d'objets usuels et quelques objets d'art ont été exhumés. Michel fleury en dévoile un en bronze.

Des vestiges conservés dans cette crypte et financée pour moitié, avec la Mairie de Paris, par la Caisse nationale des Monuments historiques, Jean Joubert évoque le financement de ce musée.

Ce 9 septembre 2020, le musée archéologique fermé depuis l'incendie d'avril 2019, pour cause de dépollution du parvis, rouvre cette fois avec une exposition dédiée à Victor Hugo et Viollet-le-Duc qui raconte l'extraordinaire retour en grâce au XIXe siècle d'un monument à l'abandon, aujourd'hui célébré dans le monde entier... Notre-Dame de Paris.

Rédaction Ina le 09/09/2020 à 16:04. Dernière mise à jour le 09/09/2020 à 16:06.
Art et Culture