Arte diffuse ce lundi soir L'homme qui aimait les femmes, de François Truffaut. L'histoire d'un homme interprété par Charles Denner, insatiable collectionneur de conquêtes, qui se souvient des amours de sa vie.

Parmi les interprètes féminines, l'actrice Nelly Borgeaud se souvenait, l'année de la sortie du film, pour la caméra de l'émission Allons au cinéma

« Quand François Truffaut m’a proposé ce rôle, j’ai été très étonnée. C’est la première fois que je jouais un personnage comme ça, et je me demande comment j’ai fait, je ne sais pas. […] Je n’ai pas du tout le genre d’habitudes [de mon personnage], je n’ai pas du tout ce genre de folie, il y a juste quelques choses qui me ressemblent bien sur. J’avais un peu peur de ce personnage, je l’avoue […] ce personnage a un applomb, une audace qui ne me ressemblent pas du tout […] J’ai beaucoup apprécié le travail fait avec François Truffaut sur la mauvaise voix, ou la bonne foi, sur le mensonge en quelque sorte, mais de bonne foi, et ça c’est très amusant à jouer. »

Dans ce film centré autour de la figure de Bertrand Morane, un homme obnubilé par l'image de la femme, le journaliste interroge Nelly Borgeaud sur l'antipathie qui pourrait se dégager de ce personnage interprété par Charles Denner : 

« Il me semble que si c’était joué par un autre homme, peut être, mais Denner le joue de d’une manière tellement passionnée et entière, son amour pour les femmes est tellement à chaque fois profond, bien que ça soit souvent fugitif, que il est attendrissant. » Le journaliste lui oppose la remarque de ce que le public pourrait l'accuser de faire « de la femme un objet ».  

L'actrice semble acquiescer, mais nuance en remarquant que « c’est peut-être le cas de beaucoup d’hommes. C’est un reflet de beaucoup d’hommes. »

Pour François Truffaut, interviewé dans la même émission, « c’est un film où le texte est assez important. [Le personnage joué par Charles Denner] a peu de texte. On l’entend quand il est seul, et lorsqu’il est avec une femme en général la femme parle beaucoup plus que lui. Donc les femmes s’expriment, il y a différents sortes de femmes, un échantillonage assez large, pas systématique mais assez varié. Certaines sont sévères avec lui, peut-être parce qu’il les a fait souffrir, d’autres sont indulgentes, il y a tous les types de comportement je crois. »

Rédaction Ina le 26/10/2020 à 16:30.
Art et Culture