Deux ans après le succès du film "Le grand blond avec une chaussure noire", Yves Robert tourne la suite, avec Pierre Richard, bien-sûr, mais également deux nouveaux drilles, Jean Carmet et Michel Duchaussoy. Un trio qui donne du fil à retordre au réalisateur !

Ce reportage nous transporte sur le tournage aux abords d'une usine, "Pour obtenir quatre collégiens rigolards sur un tournage en forme de farce, prenez un grand brun avec une casquette, un petit à l'air un peu niais, un sérieux en gabardine et chapeau mou, un grand blond timide et réservé et agitez bien fort", explique le journaliste sous forme de boutade. Voilà les ingrédients de la dernière comédie d'Yves Robert. A l'écriture, comme pour le premier opus, Francis Veber.

Le journaliste rencontre en premier lieu le héros du film, Pierre Richard, "Toujours la même tête le grand blond ?" L'acteur plaisante avec un petit sourire entendu, "Ben, il a deux ans de plus !". Les cheveux au vent et la clope au bec, il poursuit, "On ne s'attendait pas à faire une suite de toute façon. Mais bon, il y a une suite. Je l'ai faite parce que - en général, les suites ça fait toujours peur - mais je l'ai fait parce que j'ai tellement ri à lire le scénario. Ils se sont déchaînés Yves Robert et Francis Veber. Et moi qui avait un préjugé contre à la première page, j'étais vraiment emballé à la fin. Alors maintenant, s'il y en a un troisième... Je ne sais pas. Je ne crois pas. Ça ne va pas devenir "Goldfinger" ou "L'Éternel retour". Il y aura peut-être le fils du grand blond bientôt", plaisante-t-il.

"Et vos partenaires? Qui sont-ils dans Le retour du grand blond ?"

"Tous ceux du premier, sauf ceux qui étaient morts. Blier, par exemple. Il est mort, et c'est lui qui m'a annoncé le premier, avec la joie dans l'œil, qu'il y avait une suite. Ça m'a fait hurler de rire parce qu'il avait oublié qu'il avait été supprimé. Sa tête ! C'était inoubliable ! Là, je tourne avec Carmet. Pour moi, deux mois dans un film avec Carmet, c'est deux mois de vacances. Les endroits les plus sinistres sont ensoleillés avec lui comme partenaire".

blond620

Justement Jean Carmet, survêtement et bonnet sur la tête le rejoint. "Comment il est Pierre Richard en partenaire ?" Hilare, Carmet répond "oh ben ça, je me réserve".

Nous assistons ensuite à une prise entre les deux compères et Michel Duchaussoy. Après la scène, ils font semblant de médire sur le réalisateur.

"Il est gentil, mais quelquefois, on ne sait pas pourquoi, il est patient. Et puis, paf, tout d'un coup, comme ça…" ils le taquinent de loin, "tu n'es pas fâché ? Ben dis-le ce que tu avais à dire !"

Yves robert s'approche du petit groupe mais lorsqu'il arrive à leur niveau les trois hommes l'empêchent de placer un mot… Yves Robert va finir par hurler pour se faire entendre, "je voulais dire que c'était un film d'auteur ! Et que je suis responsable de tout !"

La caméra se fait à présent discrète tandis que le cinéaste donne ses derniers conseils pour une prochaine scène… Action ! 

Pour aller plus loin

Télé Normandie : tournage du film Le retour du grand blond à Varengeville-sur-Mer. Au cimetière marin on tourne le "faux enterrement" du grand blond. Yves Robert raconte le synopsis du film et donne la distribution. (30 août 1974)

Pour le cinéma : autour du film Le retour du grand blond. Reportage consacré au dernier film d'Yves Robert avec présentation et interviews des différents acteurs : Jean Carmet, Mireille Darc, Pierre Richard, Jean Rochefort, Michel Duchaussoy, du scénariste Francis Veber, du réalisateur et de larges extraits du film. (4 décembre 1974) 

Rédaction Ina le 02/07/2020 à 16:55. Dernière mise à jour le 03/07/2020 à 09:02.
Art et Culture Cinéma