Karl Lagerfeld avait beau être "l'Empereur de la mode", en 1972, la comédienne et chanteuse Dani lui donnait beaucoup de fil à retordre. Allait-elle accepter de se transformer en vamp ? De cette rencontre improbable, il reste une vidéo amusante qu'ina.fr vous propose de découvrir ici.

"Alors Dani, on va vous transformer un peu en vamp…Est-ce que ça vous amuse ? En femme archi sophistiquée. Pas du tout. Ah ! Vous n'avez pas envie ?Pourquoi ? Parce que je suis très bien comme je suis là."

Karl Lagerfeld a dominé le monde de la mode pendant plus de soixante ans. On le surnommait le Kaiser ("L’Empereur") de la mode mais en 1972, une chanteuse, ancien mannequin lui donnait du fil à retordre. Cette contestataire de la mode, c'est Dani. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle va résister aux désirs du grand couturier.

Elle ne se montre pas très enthousiaste à l'idée de se transformer en vamp. Cette séance de relooking improbable donne une vidéo amusante. Dani acceptera-t-elle finalement de porter une robe sexy et d'enfiler des talons de 14 centimètres ?

La comédienne porte ce jour-là un Jean rayé, un gros ceinturon, des boots et une chemise à carreaux. Pas très séduisant pour le couturier : "Je n'ai pas dit que vous étiez mal mais vous avez peur de gâcher votre image de marque ?"

Dani lui répond sur la défensive : "Non, mais je ne me vois pas le matin, comme ça, mettre une robe, des talons très hauts".

Le couturier tente de la convaincre : "C'est bien dans la vie comme ça [de porter cette tenue]  mais il faut évoluer. Là, tu as encore une image pop…"

Il lui conseille de mieux mettre en valeur sa poitrine, qu'elle cache sous sa chemise. Il voudrait qu'elle ressemble à Marilyn et lui propose de mettre une robe échancrée, des gants à la Rita Hayworth et des talons très hauts de 14-15 centimètres : "C'est très facile, vous verrez… il faut le vouloir. C'est très facile."

Le résultat est plutôt probant mais Dani ne semble pas très à l'aise.

"L'élégance, c'est une qualité intérieure."

De retour en plateau, Karl Lagerfeld commente cette expérience avec Yves Mourousi, qui se moque gentiment, en lui disant que "cela n'a pas été une réussite quand même…"

Karl Lagerfeld lui répond que "ça prouve que l'habit ne fait pas le moine. Que pour vouloir devenir une vamp, il faut avoir envie de l'assumer. La robe et les chaussures ça aide, mais ça ne suffit pas. C'est comme l'élégance, c'est une qualité intérieure. Une fille est élégante ou pas élégante. Elle est vamp ou pas. La robe ce n'est qu'un accessoire finalement."

Quant aux talons hauts, il explique qu'ils vont avec les tenues qui sont "plus exagérées, plus décolletées qu'autrefois".

Heureusement pour lui, la plupart des femmes qu'il a habillées ont toujours été entièrement conquises par son coup de ciseau, faisant de lui l'un des plus grand couturiers de sa génération.

Rédaction Ina le 19/02/2019 à 13:55. Dernière mise à jour le 19/02/2019 à 14:05.
Economie et société