Steve McQueen s'est éteint le 7 novembre 1980, enfant terrible du cinéma américain, il aimait s'investir à fond dans ses rôles. Passionné de course automobile, il avait tourné sur le circuit des 24 heures du Mans en 1970 pour le film Le Mans.

Lui qui s'était distingué dans des films comme Bullit, Les sept mercenaires ou L'affaire Thomas Crown était passionné de mécanique et de course automobile, n'hésitant pas à réaliser certaines cascades, à l'instar de tentative d'évasion d'un camp à moto dans le film La grande évasion. En 1970, l'acteur tournait dans un film entièrement réalisé sur le circuit de Formule 1 du Mans. Entièrement investi dans le film, il le coproduisait pour un quart, soit cinq millions de dollars. Ce 5 juillet 1970, le JT de 13h00 se rendait sur place et interviewait l'acteur entre deux prises. Mais Steve McQueen allait révéler un bien étonnant secret...

"Le cheval, c'est ton meilleur ami jusqu'à ce qu'il te tue. La voiture, c'est bien mais je préfère la moto. Je suis un motard vous savez ! J'adore la moto. Je suis un très mauvais conducteur et je pense que la course c'est vraiment trop dangereux. Mais la moto c'est ce qu'il y a de mieux. Je suis monté sur de nombreux chevaux, vous savez, les chevaux font des sourires et puis... Wap !"

mcqueen620

"Je suis un très mauvais conducteur..."

Pour aller plus loin

Autre interview de Stece McQueen sur le tournage où il explique que les compagnies d'assurance ont refusé de l'assurer s'il conduisait sur le circuit. Il réitère ses propos sur les dangers de la course automobile mais confie qu'il conduira peut-être une Porsche 908 le lendemain munie de caméras et il la conduira peut-être...

Steve McQueen à Paris pour les enchères de sa carabine Winchester (modèle 92440) qu'il utilisait dans le feuilleton Au nom de la loi, au bénéfice des orphelins français. 

Rédaction Ina le 03/11/2020 à 15:06. Dernière mise à jour le 03/11/2020 à 15:13.
Art et Culture Cinéma