Selon un sondage Ipsos/Sopra Stéria, 55 % des personnes interrogées se disent favorables au retour de la peine de mort. Que pensaient les Français en 1970 lorsqu'on les interrogeaient sur la question ?

39 ans après son abolition, la peine de mort continue à diviser les Français. Selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et l'Institut Montaigne, publié dimanche 13 septembre 2020, 55% des personnes interrogées se déclarent désormais favorable au rétablissement de la peine de mort en France.

Une augmentation conséquente puis qu'en 2019, le seuil le plus bas avait été atteint, avec 44% de personnes favorables.

Quelle était la position des Français de la suppression éventuelle de la peine de mort autrefois, lorsqu'elle existait encore ? En 1970, le magazine Vingt-quatre heures sur la deux réalisait un microtrottoir dans les rues de Paris invitant les passants à se prononcer pour ou contre la peine de mort. Les avis étaient pour le moins partagés.

Le 9 octobre 1981, la loi d’abolition de la peine de mort, votée le 18 septembre à l’Assemblée nationale par 369 voix contre 113 était promulguée. Une victoire pour Robert Badinter leader des tenants de l'abolition qui portait ce combat depuis les années 1970.

Pour aller plus loin

Abolition de la peine de mort (Article)

La peine de mort bannie. En 2007, Jacques Chirac souhaite inscrire cette interdiction dans les textes, le 30 janvier 2007, l'Assemblée nationale donne son feu vert. (30 janvier 2007) 

Rédaction Ina le 15/09/2020 à 11:42.
Economie et société Politique