Au cours du Sommet de la biodiversité qui se tient à Paris entre le 29 avril et le 4 mai 2019, des représentants de 132 pays vont tenter d’enrayer la disparition des espèces. Une sensibilisation de l’opinion publique que des jeunes tentaient déjà de réaliser en 1970.

Cette année-là à Limoges, "un ancien préfet corrézien nommé responsable national de la nature. Les pouvoirs publics s’émeuvent. Il s’agit avant tout de protéger l’homme. C'est un SOS que les lycéens des Vaseix n'ont pas attendu de lancer depuis plusieurs années."

Les images nous montrent l'inauguration de l'exposition-témoignage de ces jeunes investis dans la protection de la nature au CRDP de Limoges. "Par un savant montage de documents, de photographies, belles, souvent dramatiques, ces jeunes veulent sensibiliser l’opinion publique : les équilibres biologiques rompus, la disparition des espèces, la chasse, l’emploi systématique des pesticides et insecticides, la pollution de l’eau, de l’air... autant de sujets de s'inquiéter et sérieusement sur l’avenir de l’homme."

sosnature312

Dessein d'un lycéen illustrant les ravages de la chasse. La légende "N'exterminez pas les prédateurs."

Rédaction Ina le 29/04/2019 à 14:15.
Economie et société Environnement et urbanisme La terre La vie