En 1969, une étape importante était franchie dans le domaine des instruments à anche, et plus particulièrement de la cornemuse. Le brevet déposé par un amateur éclairé breton permettait, grâce à deux bouteilles de gaz, de jouer de l'instrument sans avoir à utiliser son souffle.

Le 1er avril 1969, les téléspectateurs de "Bretagne actualités" découvrent à la télévision le visage d'un petit homme heureux, au succès modeste. Ce Breton vient pourtant d'inventer la première cornemuse à gaz de l'histoire de la musique ! Un projet « depuis longtemps » en gestation : « Ma grand-mère jouait déjà de la cornemuse, alors je me suis mis à en jouer ».

On l'imagine, la fabrication d'un tel instrument ne s'est pas faite aisément, et il aura fallu « pas mal de soirées du dimanche » pour parvenir à un tel chef-d'oeuvre : une cornemuse plus petite que les modèles classiques grâce à un « bourdon moins encombrant qui permet de passer sous les portes ».

Mais surtout, jouer de l'instrument devient « beaucoup moins fatiguant ». Le Géo Trouvetout mélomane décrit ainsi la seule action désormais nécessaire pour remplir sa poche : « Je n'ai plus qu'à ouvrir mes bouteilles, et la poche se remplit ! » La bouche, débarrassée du fastidieux travail du souffle, est désormais libre pour toute autre activité, comme « chanter ou fumer une cigarette ». A condition de ne pas manquer de gaz, bien sûr ! 

Rédaction Ina le 31/03/2021 à 19:56.
Divertissement