Jusqu'au 12 août 2019, le musée du Louvre à Paris présente une nouvelle exposition intitulée, "Royaumes oubliés. Les héritiers de l'empire hittite". Le 11 mars 1967, dans son Magazine des explorateurs, Pierre Sabbagh recevait l'explorateur Merry Ottin pour évoquer ce peuple d'Asie Mineure à l'époque antique. 

A l'époque, Merry Ottin travaille depuis près de dix ans déjà sur cette "terre des empereurs et des sultans" qu'il qualifie, avec des étoiles dans les yeux et un large sourire, de "pays passionnant".

"J'ai trente heures de film sur l'Asie mineure…"

"Les Hittites, qui ont donné du fil à retordre aux archéologues, se trouvaient en Asie Mineure au troisième millénaire avant J.C. . Seulement ces gens-là, on ne les a pas appelé Hittites. Alors quand les suivants sont arrivés, on les a appelé Hittites. On était bien embarrassé… La civilisation Hittite a été rivale de la civilisation égyptienne."

Il présente une carte pour situer cette civilisation qui se trouvait dans une boucle du fleuve rouge dans l'actuelle Turquie. "Il fallait de solides gaillards pour s'installer là…"

carte

Pour décrire le peuple hittite et son histoire, Merry Ottin s'appuie sur le film qu'il a tourné dans les vestiges de la ville Hattusa, leur capitale "une ville qui s'étendait sur une superficie immense." Il montre également des images du temple principal et les bas reliefs qui l'ornent. Notamment des chars de guerre inventés par les Hittites (ils ont semé la panique dans les armées du Pharaon lors de la bataille de Kadesh que perdit Ramsès II.) Il souligne ensuite la similitude entre les bas-reliefs hittites, égyptiens et assyriens. Il explique comment l'écriture hiéroglyphique hittite a été découverte et décryptée.

Dans un musée turc, l'aventurier a aussi filmé des bas-reliefs et des poteries zoomorphes aux formes stylisées et épurées. Il y a aussi de la vaisselle en or des rois, des tablettes en argiles (qu'il appelle "lettres" et des sceaux royaux.

Sur le plateau, l'explorateur présente des copies d'emblèmes qui suscitent beaucoup d'interrogations. Son hypothèse est celle d'une représentation solaire où les dieux hittites (Cerf et Taureau) sont représentés. Un autre objet extraordinaire intrigue, il s'agirait d'une représentation de la Terre au milieu su système solaire ! On aperçoit effectivement ce qui ressemble aux constellations. Il précise que ces objets ont été retrouvés dans des tombes royales d'Alaca Höyük. L'explorateur signale que tous ces objets funéraires étaient regroupés dans la même tombe et qu'il n'est donc pas question d'évolution. Une représentation d'un dieu Cerf montre que l'influence hittite s'est retrouvée plus tard chez les Grecs (avec la déesse Artémis).

"Sans les civilisations d'Asie Mineure, la Grèce n'aurait pas pu exister."

Pour aller plus loin

Exposition au Petit Palais : l'art au pays des Hittites  (6 février 1964) 

Florence Dartois

Rédaction Ina le 29/04/2019 à 18:01. Dernière mise à jour le 29/04/2019 à 18:15.
Histoire et conflits