Simone Signoret s'est éteinte le 30 septembre 1985, il y a 35 ans. Avec plus de 60 films à son actif en 40 ans de carrière, elle reste l'une des actrices marquantes du cinéma français. En 1957, chez elle, la comédienne évoquait son métier.

Le 11 octobre 1957, dans l'émission Gros Plan, Simone Signoret évoquait tous les petits miracles à l'origine de la naissance d'un film. En premier lieu, le jeu du comédien bien-sûr.

"Jouer qu'est-ce que c'est ? s'interroge-t-elle, avant de se répondre, "jouer, c'est écouter et répondre. A ceci près que ce que l'on nous dit et que ce que nous répondons, ce n'est pas nous qui l'inventons. C'est quelqu'un d'autre qui l'a écrit. Et tout le jeu consiste justement à avoir l'air d'inventer. D'inventer qu'on écoute et d'inventer qu'on répond".

"Il est absolument impossible de lire sans imaginer comment le personnage sera habillé"

Elle poursuit, "quand je dis que c'est un amusement, c'est encore plus vrai que ce qu'il parait. Les enfants se déguisent et bien nous, nous avons continué à nous déguiser. Si je parle du costume, c'est que personnellement, j'attache une très grande importance au costume. Je crois que quand on lit un rôle pour la première fois, il est absolument impossible de lire sans imaginer comment le personnage sera habillé. Ce genre de détail, qui est vrai pour habiller le comédien, est vrai dans tous les domaines aussi au cinéma. Dans le décor, par exemple, il y a des tas de choses qu'on ne voit pas mais qu'on verrait qu'elles manqueraient si elles n'y étaient pas […] ce sont des détails qui donnent la vie à la maison. Or, nous autres, on nous demande tout d'un coup d'être quelqu'un qui vive une histoire et qui vive dans une maison. Je crois que nous ne pourrions pas être quelqu'un si on ne nous construisait pas notre maison autour de nous".

signoret620

"Le métier de cinéma pour un comédien est absolument indissoluble de l'idée d'équipe."

L'actrice précise sa pensée, "si je parle de tout ça, c'est pour en venir au fait que le métier de cinéma pour un comédien est absolument indissoluble de l'idée d'équipe. Les acteurs ne jouent pas seuls, ils jouent ensemble. Ce qui est déjà important et puis ils jouent avec tous les gens qui font le film. Il y a, à peu près, 85 personnes sur un plateau dont  toutes les volontés, dont tous les talents, dont tout le savoir convergent vers un point commun qui est, LE film ! Il ne faut jamais oublier qu'un bon film, c'est une sorte de miracle. Parce que c'est un miracle que tant de gens, faisant tous des choses différentes, arrivent à se réunir à un tel point, au centre, qui est dans les mains du metteur en scène, et que tout ça fasse quelque chose qui tient ensemble. C'est très extraordinaire et je ne crois pas qu'on peut commencer à parler de ce métier sans dire cela".

Pour aller plus loin

voir l'intégralité de l'interview.

Rédaction Ina le 28/09/2020 à 15:51. Dernière mise à jour le 28/09/2020 à 16:02.
Cinéma Art et Culture